04/04/2008

Un dissident bouddhiste chinois emprisonné pour subversion .

Le drapeau tibétain .
Consulter l'article

Un dissident bouddhiste chinois emprisonné pour subversion .

http://fr.news.yahoo.com/rtrs/20080403/twl-chine-dissident-condamnation-41953f5.html


Par Chris Buckley Reuters

- Jeudi 3 avril,

22h21PEKIN (Reuters)

- Hu Jia,
 dissident bouddhiste chinois
 qui s'est exprimé sans détours

sur des sujets sensibles comme le Tibet,

 a été condamné à trois ans et demi de prison,

 décision propre

à alimenter les critiques émises

au nom des droits de l'homme

à l'approche des Jeux olympiques de Pékin.

Un tribunal a jugé Hu coupable

 d'"incitation à la subversion contre la puissance étatique"

pour avoir critiqué

le Parti communiste au pouvoir.

 Hu, 34 ans, avait plaidé non coupable.

"Il ne fait pas de doute que ceci est une décision profondément troublante

et nous le faisons savoir aux autorités chinoises",

a dit la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice

au terme du sommet de l'Otan à Bucarest.

Selon l'agence Chine nouvelle,

 Hu a formulé des

 "aveux"

et accepté d'être sanctionné,

 ce qui a conduit le tribunal

à lui infliger une peine relativement légère.

 Ses deux avocats ont dit qu'il avait reconnu avoir pris des positions "excessives".

"En fin de compte, je pense qu'il en est venu à admettre que certains de ses propos étaient contraires à la loi en vigueur",

 a dit l'un de ses avocats, Li Jinsong.

Hu a dix jours à partir de vendredi pour faire appel,
 mais son avocat a jugé improbable qu'il prenne cette décision.

Le délit

d'"incitation à la subversion"

est passible de cinq ans de réclusion ou davantage et,
 avant l'audience,
 l'avocat Li Fangping avait dit
qu'on pouvait s'attendre à une peine lourde.

 Après l'audience,
il a dit n'avoir connaissance d'aucun accord particulier en contrepartie de la sentence prononcée.

Le ministère chinois des Affaires étrangères a justifié le verdict en accusant ceux qui le critiquent de s'ingérer dans les affaires intérieures du pays.

 "Nous ne cesserons pas d'appliquer la loi en prévision des Jeux olympiques", a déclaré un porte-parole du ministère aux journalistes.

Un autre dissident,

 Yang Chunlin, a été condamné fin mars à cinq ans de prison pour avoir demandé que les droits de l'homme priment sur les Jeux.

Il a été reconnu coupable de subversion.

SYMPATHISANTS DEVANT LE TRIBUNAL

Journalistes et diplomates étrangers n'ont pu assister à l'audience, mais Chine nouvelle a donné le détail des délits incriminés.

Selon l'agence,

 Hu a publié entre août 2006 et octobre 2007 des articles mis en ligne sur des sites internet étrangers,
 accordé des interviews à des médias étrangers

et "incité à maintes reprises d'autres personnes à subvertir la puissance politique de l'Etat et du système social".

Dans deux articles publiés sur internet - dont l'un précédait l'an dernier le congrès du Parti communiste et l'autre s'intitulait "Un pays n'a pas besoin de deux systèmes" -, Hu propageait "des rumeurs malveillantes et se livrait à la calomnie", selon le verdict diffusé par Chine nouvelle.

Des dizaines de sympathisants de Hu se sont massés devant le tribunal pour lui exprimer leur soutien.

 "Hu Jia est un héros, il s'est levé pour dire ce qu'il pensait et nous devons aussi dire ce que nous pensons", a dit l'un d'eux, Li Hai.

A Paris, le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner et sa secrétaire d'Etat aux Droits de l'homme Rama Yade se sont dits

"émus du verdict qui vient d'être prononcé par les tribunaux chinois à l'encontre de M. Hu Jia.

 M. Hu Jia, militant emblématique des droits de l'homme, n'a fait qu'exercer sa liberté d'expression."

David Miliband,
 chef de la diplomatie britannique,
 a lui aussi dénoncé une

 "atteinte à la liberté d'expression garantie par les conventions internationales des droits de l'homme et la Constitution chinoise".

Des organismes internationaux de défense des droits de l'homme ont rapidement condamné le jugement.

"Ce verdict est une gifle pour Hu Jia et un avertissement à tout autre militant qui oserait exprimer publiquement en Chine des inquiétudes au sujet des droits de l'homme",

 a déclaré Mark Allison, d'Amnesty International.

http://www.amnesty.org/fr/news-and-updates/report/what-human-rights-legacy-beijing-olympics-20080401

"Il trahit également les promesses des autorités chinoises selon lesquelles le respect des droits de l'homme s'améliorerait à l'approche des Jeux olympiques."

Reporters sans frontières (RSF) a dénoncé une provocation.

 "A quatre mois des Jeux olympiques,
 la justice chinoise,
 aux ordres des autorités,
jette de l'huile sur le feu",
 écrit le groupe.

Le dissident,

 qui a fait ses premières armes en défendant des malades du sida dans les campagnes chinoises,
 
est devenu l'un des militants les plus actifs

 au service des droits de l'homme,

 des libertés religieuses et de l'autonomie du Tibet.

Rice avait évoqué son cas lors d'une visite à Pékin en février.

 L'Union européenne et plusieurs gouvernements occidentaux étaient aussi intervenus auprès des autorités chinoises.

La rapidité de son procès fait penser
 que les autorités ont voulu classer le dossier avec une bonne avance sur les Jeux, estime Joshua Rosensweig,
 de la Fondation Duihua basée à San Francisco,
 qui défend les prisonniers politiques chinois.

Hu avait été arrêté fin décembre après avoir passé plus de 200 jours en résidence surveillée.

Son épouse Zeng Jinyan,
 qui a elle aussi souvent critiqué le gouvernement chinois, et leur fille en bas âge sont assignées à résidence, et leur téléphone est coupé. Présentes à l'audience,
 elles ont rapidement quitté le tribunal dans un véhicule de police.

Version française Gwénaelle Barzic et Philippe Bas-Rabérin

NON!NON!NON! NON!
à PEKIN 2008 ?
beijing2008_header_01_08
<>les commentaires sur les messages ?
vos avis ,
vos réactions
: adresse Émail :
acatoreflexion@yahoo.fr
Toutes les réactions sont publiées ,
à l'exception des mails vulgaires ou injurieux .

 AUTRUCHE
Ne réfléchissez pas !
Citoyens !
Taisez-Vous !Vous n'avez rien vu !
Vous n'avez rien entendu!
C'est la démocratie à la chinoise !
_CHUT613729563_small

Glisser/coller
 sans modération
396392081_small
à faire circuler S.V.P.
Non à l'intimidation !
ist2_3018958_secret
Non à la censure !censureVISAGE1

ist2_4481998_political_concept
Un catholique mal informé ,
est un Catholique en danger !
MERCI DE VISITER /

 

Les commentaires sont fermés.