06/04/2008

l'embarras de la France face à la Chine

texte-politique70
texte-politique71
texte-politique19
JO: nouvelle illustration de l'embarras de la France face à la Chine

Par Indalecio ALVAREZ AFP
- il y a 25 minutesPARIS (AFP)
- La France a illustré une nouvelle fois ce week-end sa difficulté à concilier droits de l'homme et réalisme diplomatique dans la crise du Tibet,
 en maintenant la menace de boycotter la cérémonie d'ouverture des JO à Pékin tout en démentant vouloir poser des "conditions" à la Chine.
dans Une interview de la secrétaire d'Etat aux droits de l'homme Rama Yade publiée par le quotidien Le Monde, dans laquelle elle évoquait pour la première fois des "conditions" à la venue à Pékin du président Nicolas Sarkozy -qui présidera alors l'Union européenne- et le démenti qui a suivi, ont alimenté les critiques de l'opposition sur une "cacophonie gouvernementale".
Cette polémique intervient alors que la flamme olympique doit passer lundi à Paris et que l'organisation de défense de la presse Reporters sans frontières prévoit à cette occasion des actions "spectaculaires".
Interrogée pour savoir ce qui pourrait conduire M. Sarkozy à boycotter la cérémonie d'ouverture des JO, Rama Yade avait déclaré, selon Le Monde :
 "Trois conditions sont indispensables pour qu'il s'y rende :
la fin des violences contre la population
et la libération des prisonniers politiques,
 la lumière sur les événements tibétains
et l'ouverture du dialogue avec le dalaï lama".
Peu après, Rama Yade a assuré dans un communiqué que "le terme de +conditions+ n'a pas été employé".
 De son côté, Le Monde a souligné "avoir fidèlement retranscrit les propos de Rama Yade".
Le chef de la diplomatie Bernard Kouchner et le porte-parole du gouvernement Luc Chatel ont ensuite dû monter au créneau pour mettre un terme aux spéculations sur un changement de position de la France.
Pour Paris, qui propose de faciliter un dialogue entre Pékin et le dalaï lama, "ce serait vraiment torpiller une éventuelle participation au dialogue que de poser des conditions", a expliqué le soir même M. Kouchner.
"JO : la grande pagaille. Le couac de Rama Yade", a titré l'hebdomadaire le Journal du Dimanche, estimant que "la participation ou pas de Nicolas Sarkozy à la cérémonie d'ouverture des JO a semé une belle pagaille gouvernementale".
"En langage maoïste,
 on dirait que c'est la lutte de plusieurs lignes à l'intérieur du gouvernement", a ironisé le député européen Daniel Cohn-Bendit (Verts).
Le député Noël Mamère (Verts)
a invité la secrétaire d'Etat à
 "réfléchir à la question de la démission",
 après avoir été "obligée d'en rabattre
sur ordre de l'Elysée".
C'est après avoir été accusé d'adopter un profil bas face au géant économique chinois que M. Sarkozy s'était décidé, le 25 mars, à laisser planer la menace de boycott de la cérémonie d'ouverture des JO de Pékin.
Il avait promis dès le soir de son élection en mai 2007 que
 "la France sera aux côtés
des opprimés du monde".
M. Kouchner, l'ancien "french doctor" et avocat du
"droit d'ingérence humanitaire",
 censé incarner cette volonté de rupture en matière des droits de l'homme, est régulièrement pris à partie.
L'opposition de gauche, dont il est issu, ironise sur le "fossé" entre ses plaidoyers actuels pour une diplomatie "réaliste" et ses engagements militants d'autrefois.
En mars, il avait argumenté : "Quand on fait de la politique extérieure avec des pays aussi importants que la Chine, évidemment quand on prend des décisions économiques, parfois c'est aux dépens des droits de l'homme, ça c'est le réalisme élémentaire".
Mais, entre droits de l'homme et réalisme,
 la France semble avoir du mal à choisir. Jeudi, dans une déclaration commune, Bernard Kouchner et Rama Yade appelaient la Chine à envisager "une remise de peine" pour le dissident chinois Hu Jia, sans demander sa libération, contrairement à d'autres pays européens.
Deux jours plus tard, dans l'interview du Monde, Rama Yade déclarait : "Nous demandons la remise en liberté immédiate de Hu Jia".
La drapeau tibétain ????????
Consulter l'article
PEKIN 2008 ?Honte pour l' U.E.
<><>
 
messages!
DRAPTIBETA4
Inconnu des Athées :
et tout ce que tu ne voudrais pas
qu'il t'advienne,
toi non plus,
ne le fais pas à autrui" ( Matthieu 7,12).
LA DIDACHÉ
 
Vos commentaires sur ce message ?
vos avis ,
vos réactions :
adresse Email :
Toutes les réactions sont publiées ,
à l'exception des mails vulgaires ou injurieux .
Un catholique mal informé ,
est un Catholique en danger !
Twilight-Fusions
La lutte continue !
OUI! à la libertè d'expression !
NON ! à l' intimidation !
CHUT3
censure1
Un catholique mal informé ,
est un Catholique en danger !
MERCI DE VISITER /

Les commentaires sont fermés.