14/04/2008

Tant pis pour les droits de l'homme ,

Utilisez ce lien si vous voulez ajouter un signet ou un lien direct vers cet article... 
  SALUTNAZI969ede95633b5df

En 1936 !

Les Français ,les Européens :

 

Ils pensaient !

Tant pis pour les droits de l'homme ,

si nous n'avons pas la guerre !

 

Ils ont choisis le déshonneur ,

pour éviter la guerre ?

 

5 ans ,plus tard !

 

Ils sont dans le déshonneur ,et ils ont perdus la guerre ! CAMPSjh430682rz1

 

Le parti de la neutralité ,de la lacheté ,

qu'embrassent le plus souvent les princes irrésolus,

qu'effraient les dangers présents,

le plus souvent aussi les conduit

 

à leur ruine.

 

D'après / Nicolas Machiavel

 

 

Pour prévoir l'avenir,

il faut connaître le passé,

car les événements de ce monde

ont en tout temps des liens aux temps

qui les ont précédés.

 

Créés par les hommes animés

 

des mêmes passions,

 

ces événements doivent nécessairement

 

avoir les mêmes résultats.

 

Le Prince de : Nicolas Machiavel.

 

 

Crise tibétaine:

Pékin écarte les critiques sur les droits de l'Homme  .

http://fr.news.yahoo.com/afp/20080412/twl-chine-tibet-violences-droitshomme-jo-4bdc673_1.html


Par Peter HARMSEN AFP
- Samedi 12 avril,
 13h37BOAO (AFP)

- Le président chinois Hu Jintao
s'est exprimé samedi
pour la première fois sur la crise tibétaine,
affirmant que le problème du Tibet ne relevait
 pas du champ des droits de l'Homme
mais de la souveraineté nationale.
 

Article 3  
 Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.
Déclaration universelle des droits de l'homme.

Tibet-enfants-garcon-bandeau-rouge-ag


Blocked Ad "Notre conflit avec la clique du dalaï lama n'est pas un problème ethnique, ni un problème religieux, ni un problème des droits de l'Homme.
Il s'agit soit de sauvegarder notre souveraineté nationale, soit de laisser éclater la patrie",
 a déclaré le président chinois,
 cité par la télévision centrale
et l'agence officielle Chine Nouvelle,
 reprenant la ligne officielle intangible.

Le numéro un chinois a fait ces déclarations lors d'une rencontre avec le Premier ministre australien Kevin Rudd, à Sanya (sud de la Chine), sur l'île de Hainan, où se tient samedi une réunion économique régionale, le Forum de Boao pour l'Asie.

Mercredi à Pékin, lors d'un discours devant des étudiants, M. Rudd avait évoqué les problèmes "considérables" des droits de l'Homme au Tibet.

Le numéro un chinois en a également profité pour répondre à ceux, en particulier les Américains et les Français, qui ont appelé la Chine à dialoguer avec le leader spirituel des Tibétains.
 "La porte du dialogue avec le dalaï lama est toujours ouverte",
 a affirmé Hu Jintao,
 tout en rejetant la responsabilité de l'impasse.

"Actuellement, les obstacles pour des discussions ne sont pas de notre côté, mais du côté du dalaï lama", a poursuivi M. Hu, alors que plusieurs pays, comme les Etats-Unis ou la France, ont appelé Pékin à entamer un dialogue avec le chef spirituel des Tibétains.
 "Si le dalaï lama souhaite vraiment un accord, il doit le montrer par ses actions.
 S'il abandonne ses activités séparatistes,
ses complots incitant à la violence,
 ses projets de sabotage des jeux Olympiques de Pékin,
 nous sommes prêts à tout moment à poursuivre le contact et le dialogue", répété le président chinois.

Le président américain George W. Bush a de nouveau appelé mercredi la Chine à dialoguer avec les représentants du dalaï lama au moment où le parcours de la flamme olympique focalise les protestations des défenseurs des droits de l'Homme et du Tibet.

Samedi,
 Hu Jintao a également souligné, comme l'avaient fait précédemment d'autres responsables chinois, que les émeutes de Lhassa n'étaient pas du tout, "comme l'ont proclamé certaines des +manifestations pacifiques+, des +actions non-violentes+, mais de la pure violence".

 "Face à ces actions violentes criminelles qui violent gravement les droits de l'Homme,
 perturbent gravement l'ordre et mettent en danger gravement les hommes et les biens,
aucun gouvernement responsable ne peut rester sans rien faire",
 a également affirmé le président chinois.

La Chine accuse le dalaï lama,
 qui vit en exil à Dharamsala, en Inde,
 d'avoir fomenté les manifestations
qui ont débuté le 10 mars dans la capitale tibétaine,
 Lhassa,
 avant de dégénérer le 14 mars en émeutes
 et de s'étendre aux provinces chinoises voisines
où vivent des communautés tibétaines.

 Les dirigeants tibétains en exil affirment que la répression chinoise a fait plus de 150 morts,
 non seulement au Tibet

 mais dans les régions avoisinantes,
 tandis que la Chine
 accuse des "émeutiers" tibétains
d'avoir tué 18 civils et deux policiers.

NON!NON!NON! NON!
à PEKIN 2008 ?
beijing2008_header_01_08
<>les commentaires sur les messages ?
vos avis ,
vos réactions
: adresse Émail :
acatoreflexion@yahoo.fr
Toutes les réactions sont publiées ,
à l'exception des mails vulgaires ou injurieux .

 AUTRUCHE
Ne réfléchissez pas !
Citoyens !
Taisez-Vous !
CHUTTfylfk8xo
Glisser/coller
 sans modération
à faire circuler S.V.P.
Non à l'intimidation !
ist2_3018958_secret
Non à la censure !censure-blogs
ist2_4481998_political_concept
Un catholique mal informé ,
est un Catholique en danger !
MERCI DE VISITER /

 


Les commentaires sont fermés.