19/04/2008

USA: les catholiques progressistes veulent se faire entendre durant la visite de Benoît XVI .

Mauvais éloge d'un homme que de dire :

 

son opinion politique(ses opinions ???)

n'a pas varié depuis quarante ans.

 

C'est dire

que pour lui

il n'y a eu

ni expérience de chaque jour,

ni réflexion,

ni repli de la pensée sur les faits.

 

C'est louer une eau d'être stagnante,

un arbre d'être mort ;

c'est préférer l'huître à l'aigle.

 

Tout est variable au contraire dans l'opinion ;

rien n'est absolu dans les choses politiques,

 

excepté la moralité intérieure de ces choses.

 

Or, cette moralité est affaire de conscience et non d'opinion.

 

L'opinion d'un homme peut donc changer honorablement, pourvu que sa conscience ne change pas. Progressif ou rétrograde, le mouvement est essentiellement vital, humain, social.

 

Ce qui est honteux, c'est de changer d'opinion pour son intérêt, et que ce soit un écu ou un galon qui vous fasse brusquement passer du blanc au tricolore, et vice versa."

 

 

Victor Hugo - 1802-1885

 

  • Littérature et philosophie mêlée

USA: les catholiques progressistes veulent se faire entendre durant la visite de Benoît XVI .

http://fr.news.yahoo.com/ap/20080414/twl-usa-pape-visite-manifestations-224d7fb.html

 

Par David Crary AP - Lundi 14 avril, 17h31

NEW YORK

- Le pape Benoît XVI ne les verra peut-être pas,

 mais les catholiques progressistes américains entendent profiter de sa visite aux Etats-Unis cette semaine pour attirer l'attention sur des sujets

qui fâchent au Vatican:

 l'ordination des femmes,

 les droits des homosexuels,

 les affaires de pédophilie

dans l'Eglise

ou encore la condamnation par celle-ci

 de la contraception.

Ces catholiques contestataires organiseront des manifestations, veillées et conférences de presse durant la venue du pape à Washington et New York. Lundi soir, à la veille de son arrivée, des partisans de l'ordination des femmes devaient accueillir dans une église méthodiste de Washington ce qu'ils appellent une "messe inclusive", présidée par des femmes catholiques. "Nous ne pourrons saluer ce pape tant qu'il ne commence pas à débarrasser l'Eglise de la violence du sexisme", explique soeur Donna Quinn, coordinatrice de la Coalition nationale des nonnes américaines.

Rose Marie Hudson et Elsie McGrath, excommuniées le mois dernier par l'archevêque de Saint Louis, Raymond Burke, parce qu'elles ont été ordonnées dans un mouvement de femmes prêtres condamné par le Vatican, participeront à la célébration.

 "Face à des portes fermées, les femmes catholiques ont fait preuve d'innovation, de courage et de fidélité à l'Eglise", affirme Aisha Taylor, directrice exécutive de la Conférence de l'ordination des femmes (WOC). "Elles continuent à tracer un chemin là où il n'y en a pas."

Les militants catholiques homosexuels, qui comptent manifester mardi le long de l'itinéraire qu'empruntera le cortège pontifical à Washington, ont compilé une liste de déclarations de Benoît XVI au cours de sa carrière au Vatican qu'ils considèrent comme hostiles aux gays et lesbiennes, notamment des dénonciations véhémentes du mariage homosexuel et du droit à l'adoption pour les couples du même sexe.

"Il a eu une des rhétoriques les plus blessantes et extrêmes contre notre communauté jamais exprimée par un dirigeant religieux dans l'histoire, et nous voulons lui demander des comptes pour les dégâts qu'il a causés", déclare Marianne Duddy-Burke, directrice exécutive de l'organisation DignityUSA.

Mme Duddy-Burke espère que les protestations s'accompagneront aussi de la célébration des progrès accomplis ces dernières années: elle cite le nombre croissant de paroisses qui accueillent des croyants ouvertement homosexuels et les dizaines d'universités catholiques comptant désormais des organisations étudiantes ouvertes aux homosexuels comme aux hétérosexuels.

Le Vatican est également critiqué pour sa condamnation de la contraception, une position qui, selon de nombreuses associations, sape les efforts visant à promouvoir le préservatif pour lutter contre la propagation du SIDA.

Lors d'une conférence à l'initiative de l'organisation Catholics for Choice, quatre théologiens devaient examiner lundi l'impact de l'encyclique "Humanae Vitae" de 1968, qui définit l'opposition du Vatican au contrôle artificiel des naissances.

"Les catholiques se demandent pourquoi il y a cette énorme disparité entre ce que dit la hiérarchie sur la contraception et ce que font en réalité les catholiques sur le terrain", souligne Jon O'Brien, président de Catholics for Choice. Il estime que le rejet de la contraception par l'Eglise est "une grande tragédie" et traduit un "manque de compassion et de compréhension".

Pour de nombreux catholiques américains, la question liée à l'Eglise qui aura suscité le désarroi le plus profond ces dernières années a sans douté été les scandales de pédophilie impliquant des prêtres.

 Le clergé a fait l'objet de milliers d'accusations, et les diocèses ont payé plus de deux milliards de dollars de dommages et intérêts depuis 1950.

David Clohessy, directeur national du Réseau des survivants de ceux qui ont été abusés par des prêtres (SNAP), souligne même si le pape rencontre en privé des victimes,
 ce ne sera pas suffisant pour son association.

 "Extrêmement peu de catholiques et de victimes seront émus par un geste, des paroles ou des symboles", dit-il.

 "Il est très clair que trois ans après le début de son pontificat, Benoît XVI n'a quasiment rien fait pour protéger les vulnérables ou soigner les meurtris."

Le SNAP mettra à profit la venue du pape pour réclamer des sanctions disciplinaires sévères contre les évêques qui ont couvert des abus sexuels, et demander au Vatican de prendre des mesures préventives dans d'autres pays, précise-t-il.

M. Clohessy est déçu que Benoît XVI ne se rende pas à Boston, théâtre d'une retentissante affaire de pédophilie dans l'Eglise qui a éclaté en 2002.

 Et d'ajouter:

 "Montrer une disposition à visiter l'épicentre de la crise,
 cela aurait été un geste qui aurait pu être efficace." AP

 

et tout ce que tu ne voudrais pas

qu'il t'advienne,

toi non plus,

ne le fais pas à autrui

 

( Matthieu 7,12).

 

DOCTRINE DU SEIGNEUR TRANSMISE AUX NATIONS PAR LES DOUZE APÔTRES :

 

LA DIDACHÉ

Vos commentaires sur ce message ?

vos avis ,

vos réactions :

adresse Email :

acatoreflexion@yahoo.fr

Toutes les réactions sont publiées ,

à l'exception des mails vulgaires ou injurieux .

Twilight-Fusions

G0603327

La lutte continue !

chut-2.1171641714

OUI! à la libertè d'expression !

ist1_4488450_duct_business_man

NON ! à l' intimidation !

censure1

  

Catholiques exprimez-vous ,

ne vous taisez-plus ! 

Les commentaires sont fermés.