16/05/2008

Quatre mois après leur création, les franchises médicales toujours décriées .

 

Pauvre ?on te soigne pas ?

Riche ?on te soigne ?

Pas de sous ? Tans pis pour toi ?


Elle est belle la société Athée et Capitaliste ?


Jésus soignait gratuitement les gens ?


Quatre mois après leur création, les franchises médicales toujours décriées .

http://fr.news.yahoo.com/afp/20080515/thl-social-sante-secu-medecins-manifesta-96993ab.html

Par Cédric SIMON
AFP
- Jeudi 15 mai,
 18h15PARIS
(AFP)

- Plus de quatre mois après leur entrée en vigueur,
 les franchises médicales produisent leurs premiers effets en termes d'économies
 mais continuent de susciter une forte opposition chez les Français,
 qui les placent en tête des mesures gouvernementales les plus impopulaires.


Le collectif national contre les franchises, qui regroupe plus de 70 organisations (partis, syndicats, associations),
 organise vendredi une mobilisation nationale avec l'appui de la CGT, avec l'intention de s'adresser
 aux assurés sociaux aux abords des caisses d'assurance maladie.

Il veut continuer d'attirer l'attention sur la mise en place décriée, depuis le 1er janvier, de franchises de 50 centimes par boîte de médicament et par acte paramédical, et de deux euros par transport sanitaire, dans la limite de 50 euros par an.

Cette nouvelle mobilisation, après celle du 12 avril, intervient alors que l'assurance maladie fait des premiers bilans sur cette mesure, dont le gouvernement prévoit qu'elle rapportera 850 millions d'euros par an, destinés au financement du plan Alzheimer, de la lutte contre le cancer et des soins palliatifs.

"Nous constatons un +effet franchise+, c'est-à-dire un infléchissement notable des dépenses remboursées de médicaments au premier trimestre", a relevé mercredi le directeur de la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam), Frédéric van Roekeghem, dans un entretien accordé à la Tribune.

Selon M. van Roekeghem, cet effet "va au-delà de l'effet direct et mécanique des 50 centimes d'euro par boîte de médicaments".

 Il juge en effet "probable que les Français ont adopté une gestion plus parcimonieuse de leur pharmacie familiale", vérifiant "qu'ils n'ont pas tel médicament avant d'en faire l'acquisition".

Un phénomène qu'interprètent différemment les opposants aux franchises. "En réalité, on voit de nombreux malades qui repoussent des soins ou qui y renoncent",

constate Christian Lehmann,

 médecin généraliste mobilisé au côté de Bruno Pascal Chevalier,

 malade du sida en "grève des soins" contre les franchises.

"On se rend bien compte à la Sécu du mécontentement des gens", dit Bernard Hesse, délégué syndical CGT d'une caisse d'assurance maladie dans les Hauts-de-Seine.

"Ils s'aperçoivent sur leur relevé de remboursements que les nouvelles franchises s'ajoutent aux anciennes",
 explique-t-il, en référence au forfait d'un euro sur chaque consultation, également plafonné à 50 euros par an, au forfait hospitalier de 16 euros et à celui de 18 euros sur les actes techniques de plus de 91 euros.

Vendredi, des personnels de l'assurance maladie doivent participer à la mobilisation du collectif contre les franchises, qui invitera les assurés à signer une pétition "déjà remplie par plus de 600.000 personnes".

Comme pour chaque action de ce collectif hétéroclite, le degré de mobilisation est imprévisible, mais il prêche en terrain conquis: dans un sondage OpinionWay publié début mai par Le Figaro, 72% des personnes interrogées se sont prononcées contre la mesure.

Au-delà de leur principe, les franchises sont également contestées sur leur utilisation. L'AD-PA, qui regroupe 1.800 directeurs de maisons de retraite, a affirmé jeudi "que les franchises médicales ne financent pas pour l'instant le Plan Alzheimer", craignant qu'elles "n'aient pour seul intérêt de combler le trou de la Sécurité sociale".

Une accusation rejetée par le gouvernement, qui a indiqué fin avril qu'un rapport serait transmis à l'automne aux parlementaires dans le cadre de la préparation du budget de la Sécurité sociale pour 2009.

Vos commentaires sur ce message ?vos avis ,


vos réactions :


Soit sur commentaires : les problèmes des
mails vulgaires ont été résolus ,

soit sur le bouton Émail ,
si vous désirez de la
confidentialité ,
soit sur :
adresse Émail :


acatoreflexion@yahoo.fr


Toutes les réactions sont publiées ,à l'exception des mails vulgaires ou injurieux .1737_censure

La lutte continue !

BAILLONE054

OUI! à la libertè d'expression !

censure_net_220

NON ! à l' intimidation !

courage_pff1

Un catholique mal informé ,

est un Catholique en danger !

MERCI DE VISITER /

http://acatoreflexion.skynetblogs. be/

 


 


03:14 Écrit par GNOSE...LE VRAI MESSAGE DE JESUS .... dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : manipulation, catholique, droits de l homme, capitalisme, atheisme, violence, persecution, lachete, information, liberte d expression | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.