27/05/2008

la pédophilie : la Belgique replonge dans l'horreur

 

« Certains ,

 

quoi qu'ils fassent ,

 

seront sauvés ,

 

et certains ,

 

quoi qu'ils fassent ne le seront pas ?

 

peut importe les œuvres ? »

 

La prédestination des Protestants ?(Luther et Calvin ).

 

Et après la lecture des horreurs ,qui suivent .......que penser .....des âmes charitables qui souhaitent l'enfer éternel.............

à ceux qui sont ............." Mariolâtres" .......et ils sont complètement insensibles aux souffrances humaines ........

 

Alors que le culte Marial ,est le culte de l'Amour et le

respect des enfants ...............

 

« Jésus-Christ ,que d'horreurs sont dites en ton nom ?

 

=Ainsi vous avez annulé la parole de Dieu au profit de votre tradition ?

 

Mathieu 15 . 6 . = ».

Et la réparation des  souffrances ?

Qui va s'en occuper ?

SOUFFRANCEENFANTS 1198076155

 

Un beau monde ! ....

 

Non assistance ,à personne en souffrance ?

Avec le procès Aït Oud, la Belgique replonge dans l'horreur de la pédophilie .

 

 

http://fr.news.yahoo.com/afp/20080526/twl-belgique-meurtres-proces-prev-c99dde2.html

 

 

Par Philippe SIUBERSKI AFP - Lundi 26 mai, 17h28LIEGE (AFP) - La Belgique a replongé lundi dans l'horreur de la pédophilie et des meurtres d'enfants avec l'ouverture devant les assises de Liège du procès d'Abdallah Aït Oud, un homme accusé d'avoir enlevé, violé et assassiné en juin 2006 deux fillettes, Stacy et Nathalie.

 

 

Quatre ans après la condamnation à la prison à vie du pédophile Marc Dutroux, c'est le même président de cour d'assises, Stéphane Goux, qui a ouvert les débats lundi matin au palais de justice de Liège (est).

 

Sur le banc des accusés, Abdallah Aït Oud, un soudeur marocain de 40 ans né en Belgique, chemise blanche et jean bleu, a continué à nier les charges --"accablantes", selon le parquet-- qui pèsent contre lui.

 

Il a affirmé n'avoir "jamais vu" les deux enfants disparues à la fin d'une braderie le 10 juin 2006 et retrouvées mortes 18 jours plus tard le long d'une voie ferrée dans un quartier populaire de Liège.

 

"Mais les cheveux (des deux filles) retrouvés sur vos vêtements?", insiste le président Goux.

 

"J'ai fait monter et descendre des enfants du podium (situé près de l'endroit d'où les fillettes ont disparu, ndlr), c'est peut-être ça, mais je ne me souviens pas de leur visage", répond Aït Oud.

 

"Il a été présenté depuis des mois comme le coupable, mais j'espère que la présomption d'innocence sera respectée", a commenté son avocat, Me Olivier Martins.

 

Durant la lecture de l'acte d'accusation par l'avocat général Marianne Lejeune, dont des passages très durs reprennent les constatations des médecins légistes, les mères de Stacy Lemmens (morte à 7 ans) et de Nathalie Mahy (10 ans) n'ont pu retenir leurs larmes et ont quitté la salle, prises en charge par des psychologues.

 

En l'absence de témoins directs et d'aveux de l'accusé, le Parquet a détaillé aux 12 jurés --7 femmes et 5 hommes-- un dossier d'instruction reposant essentiellement sur des éléments mis au jour par la police scientifique.

 

L'avocat général a notamment insisté sur l'existence de fibres textiles "croisées" --découvertes sur les vêtements de l'accusé et ceux des victimes-- prouvant des contacts "intenses" entre Abdallah Aït Oud et Stacy et Nathalie.

 

Toute la soirée, les deux fillettes, membres d'une famille recomposée, avaient joué autour d'un podium à quelques mètres d'un café, "Les Armuriers", où le père de Nathalie et la mère de Stacy passaient la soirée. Elles avaient mystérieusement disparu vers 01H30 du matin.

 

Après 18 jours de recherches sans précédent menées par des autorités belges désireuses de ne pas reproduire les erreurs du dossier Dutroux, la protection civile avait fini par découvrir leurs corps dans une canalisation, à quelques centaines de mètres de là.

 

Abdallah Aït Oud, condamné par le passé pour le viol de sa nièce de 7 ans et interné trois ans pour celui d'une adolescente de 14 ans, avait tout de suite été dans la ligne de mire des enquêteurs.

 

Le soir de la braderie, il aurait proposé à plusieurs jeunes filles d'aller "chercher des tortues" dans les bois, ce qu'il a formellement nié lundi.

 

Se sachant recherché, il avait pourtant disparu durant trois jours avant de se livrer à la police, le corps couverts d'égratignures. Répondant au président Goux, il a expliqué qu'il croyait être recherché pour un "vol d'essence".

 

Des avocats des parties civiles ont toutefois estimé après l'audience qu'Abdallah Aït Oud "récitait" sa défense et que les quelque 100 témoins attendus à la barre dans les trois prochaines semaines mettront en évidence les contradictions de cette version des faits. Le verdict est attendu le 11 juin.

 

 

 

Son procès fini, Fourniret fait des vers et ne fera pas appel

 

Par Thierry Lévêque Reuters

 

- il y a 2 heures 45 minutesCHARLEVILLE-MEZIERES, Ardennes (Reuters)

- Au terme de deux mois de procès où il a avoué sept meurtres de jeunes filles,

Michel Fourniret a lu ,

en guise de dernière déclaration,

des vers composés de sa main brocardant l'avocat général ainsi que son épouse et co-accusée Monique Olivier.

 

 

Son avocat Pierre Blocquaux a annoncé auparavant qu'il ne ferait pas appel, quelle que soit la peine.

 

La cour et le jury se sont retirés dans une caserne de CRS, où ils resteront coupés du monde jusqu'à leur verdict attendu mercredi dans la journée.

 

Retournant des feuilles manuscrites, l'accusé a lu d'abord des vers louangeurs pour les parties civiles, puis a déclamé à l'adresse de l'avocat général : "Il n'en fut point de même sur les bancs du parquet, et ce fut sans surprise de la part d'un roquet", suscitant un rappel à l'ordre du président.

 

Le qualifiant de "clown", de "monstre nécrophile", l'avocat général Francis Nachbar avait demandé contre lui jeudi dernier la réclusion à perpétuité sans possibilité d'aménagement de peine.

 

à vomir......http://fr.news.yahoo.com/rtrs/20080527/tts-france-justice-fourniret-ca02f96.html

 

 

 

 

Vos commentaires sur ce message ?

 

 

vos avis ,

 

 

vos réactions :

 

 

adresse Émail :

 

 

 

 

acatoreflexion@yahoo.fr

 

 

 

 

Toutes les réactions sont publiées ,

 

 

à l'exception des mails vulgaires ou injurieux .

 

 

Un catholique mal informé ,

 

 

est un Catholique en danger !

 

 

Merci de visiter :

 

 

http://acatoreflexion.skynetblogs.be/

 

NON à l'intimidation sur le net .

SeTAIRE7278_small

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

19:50 Écrit par GNOSE...LE VRAI MESSAGE DE JESUS .... dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : propagande, manipulation, liberte d expression, droits de l homme, persecution, intolerance, censure, egoisme, insconscient collectif, violence, lachete, naivete, credulite | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

Commentaires

L'enfance malheureuse L'enfance malheureuse met en accusation l'humanité entière. Quelle que soit la couleur de sa peau, noire, blanche ou jaune, l'enfant qui souffre de la faim - faim tout court et faim de tendresse - nous fait honte. Plus qu'en d'autres temps peut-être, ce petit visage amaigri tourne vers nous un regard insoutenable, parce qu'on y lit deux prières très simples : du pain et de l'amour. Donnez-lui l'un et l'autre et ses yeux resplendiront de joie.

Julien GREEN

(L'avenir n'est à personne. Journal 1990-1992. Paris, Fayard, 1993, p. 21)

« Dans un monde où le produit intérieur brut est exprimé en dizaines de milliards de dollars, savoir que des enfants n’ont pas accès à l’éducation fondamentale, aux soins de santé et à la quantité minimale de nourriture indispensable est de plus en plus révoltant. La moralité doit évoluer avec les capacités »

James P. Grant, directeur général de l’UNICEF de 1980 à 1995 (1922 - 1995)

Écrit par : acatoreflexion | 27/05/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.