07/08/2008

JO: Pékin : des pro-tibétains défient le pouvoir

       1517351797-jo-pekin-acclame-la-flamme-des-pro-tibetains-defient-le

     JO: Pékin acclame la flamme, des pro-tibétains défient le pouvoir .
    
    
http://fr.news.yahoo.com/afp/20080806/twl-chine-flamme-droitshomme-tibet-jo-20-5fb7533.html
    
     Par Gersende RAMBOURG et François BOUGON AFP - Mercredi 6 août, 16h10

PEKIN (AFP) - La flamme olympique a été acclamée mercredi à Pékin lors d'un relais sous haute surveillance qui n'a pas empêché un groupe d'étrangers d'appeler au "Tibet libre" devant le stade national à deux jours des JO.
(Publicité)

Pour le retour de la torche dans la capitale chinoise, après un périple mondial mouvementé, les autorités avaient convoqué un imposant déploiement de forces de l'ordre ainsi que des vedettes comme le premier astronaute Yang Liwei et le basketteur Yao Ming.

L'événement minutieusement orchestré a débuté sur la célèbre place Tiananmen, en face du mausolée de Mao Zedong, où des groupes dûment autorisés se sont postés en rangs dès le matin.

Des personnalités en tenue de sport, souriantes, agitant frénétiquement le bras ou brandissant un poing vainqueur, se sont succédées, trottinant pour porter le symbole olympique, sous un ciel gris et pollué.

Les étapes soigneusement chorégraphiées et retransmises en direct par les télévisions se sont déroulées sous la chaleur et sans incident, avec force drapeaux rouges.

Le passage des relayeurs a déclenché les acclamations de dizaines de milliers de spectateurs, scandant "Vive la Chine, vive les jeux Olympiques".

Le dalaï lama a envoyé depuis son exil dans le nord de l'Inde ses "bons voeux" à la Chine pour ses jeux Olympiques, estimant que cet événement sportif devait promouvoir la paix.

"C'est un moment de grande fierté pour les 1,3 milliard de Chinois (...) et je voudrais présenter mes salutations à la Chine, aux organisateurs et aux athlètes des prochains jeux Olympiques", a déclaré le chef des Tibétains en exil.

La flamme était déjà passée fin mars par Pékin avant d'entamer un tour du monde de 137.000 km, marqué par des manifestations hostiles au régime chinois à la suite de la crise tibétaine.

Ce sont justement des militants pro-tibétains qui sont à l'origine de la première action spectaculaire juste avant les Jeux, quand ils ont déjoué la sécurité omniprésente devant le stade national surnommé le "Nid d'oiseau".

Ces étrangers - deux Britanniques et deux Américains - sont parvenus à attacher une grande banderole affichant en anglais "Un monde, un rêve : Tibet libre", en référence au slogan olympique.

Ils ont été interpellés au bout de douze minutes par la police et ont reçu l'ordre de quitter le pays, mercredi pour deux d'entre eux et jeudi pour les deux autres, selon l'agence officielle Chine Nouvelle.

Mais selon le groupe Students for a Free Tibet, les militants - trois hommes et une femme âgés de 23 à 34 ans - sont restés près d'une heure et demie à côté du "Nid d'oiseau".

Une porte-parole du groupe, Brianna Cayocotter, a précisé à l'AFP être sans nouvelle des quatre militants, douze heures après leur action coup-de-poing.

Les organisateurs des jeux de Pékin ont "condamné vigoureusement" la manifestation. "Quatre étrangers se sont rassemblés illégalement (...) Nous nous opposons fermement à toute tentative de politiser les jeux Olympiques", a déclaré le porte-parole du comité d'organisation (Bocog) Sun Weide.

Deux militants pro-tibétains, membres du même groupe Students for a free Tibet, ont mené à bien une initiative similaire peu après à Londres, en se hissant au sommet du Tower Bridge avant de déployer une banderole réclamant: "Pékin 2008 : Ecrivez l'histoire olympique : Libérez le Tibet".

Ce même jour, des organisations de défense du Darfour ont annoncé que l'Américain Joey Cheek, médaillé d'or de patinage de vitesse en 2006, avait eu son visa pour la Chine révoqué.

Ce militant de la cause du Darfour devait se rendre à Pékin pour soutenir plus de 70 athlètes qui se sont engagés à attirer l'attention sur les violences dans cette région du Soudan.

Le président américain George W. Bush, attendu jeudi à Pékin, s'est dit "vivement opposé" à la détention par les autorités chinoises de dissidents, selon le texte d'un discours qu'il doit prononcer jeudi à Bangkok.  
  
 
      Catholiques :Soyez persévérant ,ne vous découragez jamais !

Un catholique mal informé ,est un Catholique en danger !

 Vos commentaires sur ce message ?vos avis ,vos réactions :

adresse Émail :

acatoreflexion@yahoo.fr

Toutes les réactions sont  les bienvenues et publiées ' (Si VOUS le désirez),
de toute façon ,nous en tenons compte :
 ,à l'exception des mails vulgaires ,injurieux ou anonymes .

Les lettres anonymes,les mails anonymes proviennent de "minables" ,inutile de s'intéresser à des gens trop lâches de parler à visages découverts ? 
Donc inutile !Ils sont immédiatement èffacés!
 
Venez nous rendre visite :

http://acatoreflexion.skynetblogs.be/   

Un médisant anonyme est toujours plus ignoble qu'une calomniateur public .

SAGE2TAISEZVOUSs


Soyez des soumis ? /


 AUTRUCHE
Ne réfléchissez pas !
Citoyens !LIBERTE5[1]

 


 

 

 

 

   

Les commentaires sont fermés.