14/08/2008

la répression au Tibet continue, affirme le dalaï lama aux élus .

    
Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice.
  Montesquieu .
Extrait de Considérations sur les causes de la grandeur des Romains .
La pire tyrannie est celle de l'habitude.
  Publius Syrus.   
   L'égoïsme des classes est un des soutiens les plus fermes de la tyrannie.
  Emile Zola  .
Extrait de Le Ventre de Paris 
 Une démocratie peut se rétablir rapidement d'un désastre matériel ou économique, mais quand ses convictions morales faiblissent, il devient facile pour les démagogues et les charlatans de prêcher. Alors tyrannie et oppression passent à l'ordre du jour.
  James William Fulbright.
Extrait d'un Discours au Sénat

 L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves.
  
  Albert Einstein.

Pendant les jeux, la répression au Tibet continue, affirme le dalaï lama aux élus .
   
   
http://fr.news.yahoo.com/afp/20080813/tts-france-tibet-parlement-religion-boud-c1b2fc3.html
   
    Par Samir TOUNSI AFP - Mercredi 13 août, 19h23

PARIS (AFP) - Pendant les Jeux Olympiques, la Chine poursuit sa répression au Tibet, a assuré le dalaï lama à la quarantaine d'élus qu'il a rencontrés au Sénat mercredi, au deuxième jour très politique de sa visite en France "principalement spirituelle".
(Publicité)

Le chef religieux et temporel des Tibétains, en exil en Inde, a été reçu à huis clos pendant près d'une heure et demie dans un petit bureau du Sénat où se serraient sénateurs et députés de tous bords.

A sa sortie, il a salué "l'amitié" qui le lie aux parlementaires français: "une fois que vous devenez amis, cette amitié doit durer jusqu'à la mort, si ce n'est jusqu'à votre prochaine naissance", a plaisanté le 14e dalaï lama, qui est, dans la tradition tibétaine, la réincarnation de son prédécesseur.

"Qu'attendez-vous de la France?", lui lance en anglais un des journalistes qui l'attendent dans la cour d'honneur. Et le dignitaire bouddhiste de retourner la question: "que pouvez-vous faire?", avant de s'engouffrer en riant dans sa voiture escortée par trois motards.

Le ton a semblé autrement plus grave pendant l'entrevue: "il a dit que la répression (au Tibet) était dure et féroce", a témoigné Louis de Broissia (UMP), maître de cérémonie en tant que président du groupe des études franco-tibétaines au Sénat.

"Pendant que se déroulent les Jeux (Olympiques), l'oppression du peuple tibétain et la répression continuent", selon le sénateur PS Robert Badinter.

"Il a décrit ce qu'est la situation au Tibet, les violences depuis le mois de mars, les exécutions, les arrestations", complète le député PS Jack Lang.

Le dalaï lama a aussi déclaré que la Chine voulait envoyer "un million de colons" supplémentaires au Tibet pour "diluer" la culture et la résistance tibétaines, ont témoigné tous les parlementaires.

"Il a demandé le plus grand soutien possible de l'Europe. Il pense qu'il n'y a que la pression politique pour faire évoluer un régime totalitaire", selon le député PS Jean-Louis Bianco (PS).

"Essayez de faire de telle sorte que la Chine puisse répondre autrement que par la répression à la main tendue que nous lui offrons", a aussi demandé le prix Nobel de la paix 1989 aux élus, selon le député Nouveau centre (NC) Philippe Folliot.

Alors que l'absence de rendez-vous avec Nicolas Sarkozy a fait polémique, le ministre Roger Karoutchi indiquait pendant l'entrevue au Sénat que le dalaï lama devait être reçu le 10 décembre à Paris par le président, avec l'ensemble des prix Nobel de la paix.

"En fait, j'ai prévu à cette date de me rendre en Pologne", a commenté celui que les bouddhistes appellent "Sa Sainteté".

Samedi, Ségolène Royal rencontrera le leader tibétain à Nantes, dont le député-maire socialiste Jean-Marc Ayrault le recevra lundi.

Le matin même sur France 2, Jean-Louis Bianco (PS) avait estimé que la France se comportait comme une "carpette" en recevant avec discrétion le dalaï lama pendant son séjour de 12 jours.

"Jean-Louis Bianco a une fois encore perdu son sang-froid", a réagi l'UMP.

"J'aurais souhaité que le président de la République puisse le recevoir", estime de son côté Louis de Broissia, qui n'exclut pas une rencontre avec Bernard Kouchner, ce que le quai d'Orsay ne confirmait ni ne démentait.

"Le président s'est engagé à le recevoir. Il fera quelque chose qu'aucun de ses prédécesseurs n'a fait jusque là. Nous verrons. Je garde l'espoir", affirme Lionnel Luca (UMP), qui ajoute: "le recevoir au Sénat, c'est aussi dire à l'ambassade de Chine que ce n'est pas elle qui commande en France".     

 Vos commentaires sur ce message ?vos avis ,vos réactions :

adresse Émail :

acatoreflexion@yahoo.fr

Toutes les réactions sont  les bienvenues et publiées ' (Si VOUS le désirez),
de toute façon ,nous en tenons compte :
 ,à l'exception des mails vulgaires ,injurieux ou anonymes .

Les lettres anonymes,les mails anonymes proviennent de "minables" ,inutile de s'intéresser à des gens trop lâches de parler à visages découverts ? 
Donc inutile !Ils sont immédiatement èffacés!
 
Venez nous rendre visite :

http://acatoreflexion.skynetblogs.be/Article: Dessin du jour : Vive les Jeux!

3257320954-vive-les-jeux

Recommander cette photo / VISITEZ D'URGENCE

http://fr.news.yahoo.com/chappatte/20080808/img/pen-vive-les-jeux-320e08b-7e22b51e41d80.html

ET .......VOTEZ .........

Les commentaires sont fermés.