16/12/2008

Dignité de la personne

 

VATICAN

Rome publie aujourd'hui l'Instruction "Dignitas personae"

12 Décembre 2008

DEPECHES CATHOBEL - VATICAN - Rome

Saint-Siège blason

L'Instruction "Dignitas personae" sur "certaines questions de bioéthique", publiée à Rome le 12 décembre par la Congrégation pour la doctrine de la foi, est une mise à jour de l'Instruction "Donum Vitae" publiée 21 ans auparavant.

Son contenu vise à promouvoir et défendre la dignité de la personne.

Dans une interview accordée le jour même au quotidien français "La Croix", le cardinal Jean-Pierre Ricard, membre de la congrégation en charge de la doctrine, revient sur l'élaboration de ce document visant "à promouvoir et à défendre la dignité de la personne qui doit être reconnue à tout être humain depuis sa conception jusqu'à sa mort naturelle".

Le cardinal Ricard a ainsi souligné que ce document était nécessaire car, vingt ans après "Donum Vitae", "de nouvelles technologies biomédicales se sont mises en place, en particulier pour ce qui touche la recherche sur les embryons humains, l'utilisation de cellules souches à des fins thérapeutiques, ainsi que le domaine de la médecine expérimentale".

L'instruction "Dignitas personae" vise à "promouvoir et à défendre la dignité de la personne qui doit être reconnue à tout être humain depuis sa conception jusqu'à sa mort naturelle", a souligné le prélat.

 En effet, "l'embryon humain (...) ne saurait être réduit à un amas de cellules dont on pourrait disposer comme matériau de laboratoire.

£La reconnaissance de sa dignité comme personne ne dépend ni d'une étape de son évolution ni de la présence (ou pas) d'un projet parental le concernant".

Selon l'archevêque de Bordeaux, le document met aussi en garde contre "tout ce qui serait (...) refus d'ouverture à un questionnement éthique ou atteinte à la dignité de l'être humain".

 Si ce texte présente "des mises en garde et des refus", a-t-il poursuivi, c'est parce qu'"aujourd'hui, dans la défense des droits de l'homme, il y a toujours affirmation de valeurs positives et condamnation d'actes qui leur portent atteinte".

Comme "Donum Vitae" (1987), a précisé le prélat, la nouvelle instruction met en oeuvre les deux principes fondamentaux que sont "le respect inconditionnel de l'être humain depuis sa conception, et l'importance de ne pas dissocier l'acte de procréation de l'acte qui exprime l'amour réciproque entre un homme et une femme dans le mariage".

Si le texte élaboré par la Congrégation pour la doctrine de la foi "dit explicitement que la conception de l'homme qui le sous-tend est inspirée par la Révélation", il doit aussi permettre "à des personnes qui ne confessent pas la foi catholique de partager des positions qui défendent la dignité de la personne".

Cette instruction "est une expression du magistère ordinaire de l'Eglise (...), elle n'est pas un document isolé", a en outre insisté le cardinal Jean-Pierre Ricard, pour qui "des institutions médicales qui se veulent fidèles à la foi catholique" ne peuvent pas "ne pas se laisser questionner par ce texte".

L'Instruction "Donum Vitae" (le don de la vie) sur le respect de la vie humaine naissante et la dignité de la procréation a été publiée en 1987 par la Congrégation pour la doctrine de la foi, alors présidée par le cardinal Joseph Ratzinger.

Ctb/apic/imedia/cp/

Catholiques cessez de vous taire .


Adresse Émail :

acatoreflexion@yahoo.fr


Toutes les réactions sont les bienvenues et publiées ' (Si VOUS le désirez),
de toute façon ,nous en tenons compte :
,à l'exception des mails vulgaires ,injurieux ou anonymes .

 http://acatoreflexion.skynetblogs.be/

Taisez-vous !

Citoyens !

Ne réfléchissez pas !

3ATHEES

Soyez des soumis

BIENSAGES

!
Des gens "intelligents"pensent  pour vous !

Ils vous surveillent !

Anastasie2

 

 

Résistez à la pensée « correcte » !

 

 

Les commentaires sont fermés.