07/07/2009

Autorité et autoritarisme (2) :

 

 

 

Autorité et autoritarisme (2) :

 

La passion de détruire :

Pour le caractère manipulateur et sadique, il n’existe qu’une qualité digne d’admiration : la puissance.


Il aime et admire ceux qui détiennent le pouvoir et il se soumet à eux ; tandis qu’il méprise et veut contrôler ceux qui sont faibles et ne peuvent riposter.


Erich Fromm



Personnalité autoritaire et les Psy :


La psychologie s'intéresse généralement à cette question sous l'angle de la soumission à l'autorité mise en perspective par l'Expérience de Milgram ou de la domination (Theodor Adorno).



Expérience de Milgram :



L'expérience de Milgram est une expérience de psychologie réalisée entre 1960 et 1963 par le psychologue américain Stanley Milgram.


Cette expérience vise à estimer à quel niveau d'obéissance peut aller un individu dirigé par une autorité qu'il juge légitime et à voir le processus qui mène à un maintien de cette obéissance ;

notamment quand elle induit des actions qui posent des problèmes de conscience au sujet.


De 1960 à 1963, Milgram mène une série d'expériences, avec plusieurs variantes, permettant d'estimer à quel point un individu peut se plier aux ordres d'une autorité qu'il accepte, même quand cela entre en contradiction avec son système de valeurs morales et éthiques.


Ses résultats ont suscité beaucoup de commentaires dans l’opinion publique, mais la méthode utilisée a fait naître critiques et controverses chez les psychologues et les philosophes des sciences (Bien sur !).


Voir la suite sur :


http://fr.wikipedia.org/wiki/Expérience_de_Milgram


Il s'agit d'un excellent sujet de réflexion pour les Catholiques ,surtout ,si comme moi ,vous avez reçu une éducation traditionnelle ?


Ou ,l'obéissance ,à ses maitres ,Prêtres,Curés ,membres du clergé ,au chef chez les scouts ou le patro est une obligation et une évidence même ?


Elle permet de mieux comprendre ,(sans les excuser! ),

les dérives parfois horribles de l'Inquisition ,des régimes totalitaires ou du terrorisme ?


Ne fais jamais rien contre ta conscience,

même si l'État ,

ta Religion ,

la société ,

ton travail ,

ta famille ,

tes amis ,

ton Psy :

te le demande.


Même ,si tu dois courir le risque ,qu'on ne t'aime plus ?

Même ,si tu dois courir le risque,qu'on ne t'estime plus ?


Adapté librement d'une pensée de Albert Einstein .


et tout ce que tu ne voudrais pas qu'il t'advienne, toi non plus, ne le fais pas à autrui :

(Matthieu 7,12;


DOCTRINE DU SEIGNEUR TRANSMISE AUX NATIONS PAR LES DOUZE APÔTRES :


LA DIDACHÉ).


{ LA DIDACHÉ : exemple de l'impasse de la pensée Protestante ?


Le premier Catéchisme de l'histoire du Christianisme ?

Écrit plus de 14 Siècles ,avant Calvin et Luther ,et parfois plus 19 Siècles avant les églises Évangéliques ou Évangélistes ?

Mais pas reconnu ,par les Protestants ,donc ….... « des textes hérétiques ?»,mais reconnu par nos Frères Orthodoxes ?


Donc …..... ,les Orthodoxes et les douze Apôtres sont des hérétiques ?


Plus illogiques,plus ….......(censuré!) …...difficile à trouver …........... }


La pensée de Milgram :


Le poids de nos actes.


Une belle action ne sera jamais une action pour rien.


Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.


La théorie des six degrés de Stanley Milgram


On est souvent tenté de faire le procès de la société sans faire celui des individus qui la compose et en particulier son propre procès............


C’est en un sens légitime car il est extrêmement difficile de percevoir comment nos petites actions locales peuvent influer sur la société.

Nos actions semblent se perdre dans un ventre mou et condamnées à rester sans effets perceptibles à l’extérieur de nous.


J’ai envie d’essayer de donner un peu plus de corps à cette idée que nos actions locales ont un impact plus concret qu’on ne le pense.


Pour ce faire, je vais faire appel à 2 propositions scientifiques.


Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.


C’est le célèbre principe de Anaxagore dit de Clazomènes , de Lavoisier ,et de l'Évangile de Marie (aussi appelé de Myriam de Magdala **) appliqué à l’énergie et je suis très tenté d’en faire un principe universel s’appliquant également à nos actions :


"aucun de nos actes ne se perd, ils se transforment et se transmettent".


Je crois fermement que, d’une manière ou d’une autre, nos actes nous reviennent directement ou indirectement.


Je vais par exemple être indifférent à une personne en détresse sur le bord de la route et paradoxalement je vais m’indigner qu’un de mes proches se soit fait agresser dans l’indifférence générale.


J’ai agi indifféremment à la détresse d’autrui et je subis en contrepartie directement ou indirectement cette indifférence.


Ne pas avoir été indifférent à cette personne en détresse ne signifie pas pour autant que mon ami aura été secouru.

Il est simplement important de considérer que dans une société où chacun sème principalement de l’indifférence, il est illusoire d’espérer récolter de l’amour.


Si nous semons l’amour, nous aurons légitimement l’espoir de récolter de l’amour et c’est déjà énorme.


La théorie des six degrés de Stanley Milgram .


Selon Stanley Milgram, chacun d’entre nous est lié à n’importe quelle autre personne de la planète par au plus six personnes.


Cette théorie partiellement vérifiée prouve surtout que nous sous-estimons la portée de notre réseau de relations sociales.


Elle a jusqu’à présent surtout attirée des marketeurs qui cherchent comment activer ces réseaux de relation pour faire connaître leurs produits.


Rapportée à notre sujet, cette théorie tend à confirmer que le bien ou le mal que l’on peut faire ne se perd pas dans les limbes de la société mais reste bien à portée de connaissance.


Les fruits de nos actions poussent peut être dans le jardin d’à côté quand nous les croyons perdus pour toujours.


Le propos est peut être simpliste mais l’idée qu’une belle action n’est et ne sera jamais une action perdue doit vivre absolument.


Ne sais-tu pas que dans chacune de tes actions, l’histoire entière du devenir se répète en abrégé ?


Friedrich Nietzsche



Le plus grand plaisir que je connaisse est de faire une bonne action en secret et qu’elle soit découverte par hasard.


Charles Lamb


Les bonnes actions accomplies dans la jeunesse sont les vivres de la vieillesse.


Léon VI le sage ( empereur byzantin de 886 à 912.)


(**)[PAGE 7 ]


4 Tout ce qui est né, tout ce qui est créé,


5 tous les éléments de la nature


6 sont imbriqués et unis entre eux.


7 Tout ce qui est composé sera décomposé ;


8 tout reviendra à ses racines ;


9 la matière retournera aux origines de la matière.


10 Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. "


11 Pierre lui dit : " Puisque Tu te fais l'interprète


12 des éléments et des événements du monde, dis-nous :


13 Qu'est-ce que le péché du monde ? "


14 Le Maître dit :


15 " Il n'y a pas de péché.


16 C'est vous qui faites exister le péché


17 lorsque vous agissez conformément aux habitudes


18 de votre nature adultère


19 là est le pêché.


20 Voilà pourquoi le Bien est venu parmi vous ;


21 Il a participé aux éléments de votre nature


22 afin de l'unir de nouveau à ses racines.



Évangile de Marie.


Apocryphe copte du second siècle.


Hé! Oui !

Là il faut solidement réfléchir ….......

La censure ne va pas être contente ….........

pas à la portée de tout le monde ….......à suivre …......

Twilight-Fusions 

La lutte continue ! 

OUI! à la libertè d'expression !

314AM

NON ! à l' intimidation !

Silence Citoyens :

CensureTAISTOIENFANT

Vous vous taisez et vous ne

Réfléchissez pas ?

silenceCON

 

Les commentaires sont fermés.