18/05/2012

Les Evangéliques et la liberté de conscience et de religion (suite 1)

 

 Mois de Mai:

liberté religieuse,laïcité,radicalisme laïque,droits des croyants,cathophobie,christianophobie,liberté de conscience,avortement,euthanasie,persécution,racisme religieux,catholique,catholicisme,protestant,évangélique,canada

moi de Marie :

liberté religieuse,laïcité,radicalisme laïque,droits des croyants,cathophobie,christianophobie,liberté de conscience,avortement,euthanasie,persécution,racisme religieux,catholique,catholicisme,protestant,évangélique,canada

 

 

liberté religieuse,laïcité,radicalisme laïque,droits des croyants,cathophobie,christianophobie,liberté de conscience,avortement,euthanasie,persécution,racisme religieux,catholique,catholicisme,protestant,évangélique,canada

 

 




Mais c'est la personne humaine, libre, créatrice et sensible qui façonne le beau et le sublime, alors que les masses restent entraînées dans une ronde infernale d'imbécillité et d'abrutissement.

Le souci de l'homme et de son destin doit toujours constituer l'intérêt principal de tous les efforts techniques; ne jamais l'oublier au milieu des diagrammes et des équations.

Comment je vois le monde (1934)

Citations de Albert Einstein

« Sans doute serais-je chrétien, si les chrétiens l'étaient vingt-quatre heures par jour.  »
« En opposant la haine à la haine, on ne fait que la répandre, en surface comme en profondeur. »
de Gandhi



1Jean 4:20 Si quelqu’un prétend aimer Dieu tout en détestant son frère, c’est un menteur. Car s’il ne peut pas aimer son frère qui est là sous ses yeux, il ne saurait aimer Dieu qu’il ne voit pas.

DOCTRINE DU SEIGNEUR TRANSMISE AUX NATIONS PAR LES DOUZE APÔTRES :

LA DIDACHÉ

Les deux Voies

tu ne tiendras pas de propos médisants, tu ne garderas pas de rancune,

4. tu n'auras pas deux manières de penser ni de parler, car la duplicité du langage est "un piège de la mort" (Psaumes 21,6).

Lettre des évêques du Canada sur la liberté de conscience et de religion 1/3

 

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2012/05/lettre-de...

 

Les évêques du Canada publient aujourd'hui un document capital de 12 pages d'un grand intérêt où de nombreuses vérités sont redites sans détour. L'urgence d'un respect de ces droits naturels semble poindre, même (et surtout?) en Occident. Premiers morceaux choisis :

"Les libertés de conscience et de religion ne naissent pas d’une concession de l’État ou de la société : elles sont inaliénables et universelles. La liberté religieuse est « la plus profonde expression de la liberté de conscience8. » (...)

En plus d’être libre de toute contrainte extérieure, chacun doit pouvoir exercer librement le droit de choisir, de professer, de diffuser et de pratiquer sa propre religion en privé et en public. Ce qui comprend la liberté pour les parents d’éduquer leurs enfants selon leurs convictions religieuses et de choisir des écoles qui offrent cette formation. En outre, l’État est tenu de protéger ce droit en l’encadrant sur le plan juridique et administratif, mais aussi de créer un environnement où il puisse s’exercer (...)

Les croyantes et les croyants doivent donc pouvoir jouer leur rôle dans la formulation des politiques publiques et apporter leur contribution à la société en mettant leur foi en pratique au quotidien. Quand ce droit est vraiment reconnu, les collectivités et les institutions religieuses peuvent fonctionner librement pour le bien de la société en intervenant dans les services sociaux et caritatifs, les soins de santé et l’éducation, au service de tous les citoyens, et notamment des plus pauvres et des plus marginalisés (...)

Les appels que lance l’Église en faveur de la liberté religieuse ne se fondent pas sur une revendication de réciprocité, en vertu de laquelle un groupe ne respecterait les droits d’un autre groupe que dans la mesure où celui-ci respecterait les droits du premier. Tel arrangement ne serait ni politiquement prudent, ni profitable au bien commun. Par contre, nous respectons les droits des autres parce que cela va de soi, et non en échange d’un droit équivalent ou de la concession d’une faveur (...)

C’est violer la liberté de conscience que d’essayer d’imposer à autrui sa conception de la vérité. Il faut constamment défendre et revendiquer le droit de professer la vérité, mais jamais sans le moindre mépris pour ceux et celles qui pensent autrement (...)

L’État reconnaît et respecte – il n’accorde pas – le libre exercice de la foi religieuse (...)

Le droit international reconnaît que la liberté de conscience et de religion relève du noyau essentiel des droits naturels que les lois humaines ne peuvent légitimement abolir (...)

Selon une étude récente, plus de 70% des pays du monde imposent des restrictions juridiques ou administratives qui annulent en pratique les droits des croyants individuels ou de certains groupes religieux (...)

Des menaces plus subtiles pèsent sur la liberté religieuse du fait de la prédominance culturelle du laïcisme radical (...)

Chaque fois que le droit à la liberté de conscience et de religion est compromis, il faut nous objecter clairement et courageusement, en particulier lorsque sont persécutées des minorités religieuses (...)"

          

liberté religieuse,laïcité,radicalisme laïque,droits des croyants,cathophobie,christianophobie,liberté de conscience,avortement,euthanasie,persécution,racisme religieux,catholique,catholicisme,protestant,évangélique,canada

liberté religieuse,laïcité,radicalisme laïque,droits des croyants,cathophobie,christianophobie,liberté de conscience,avortement,euthanasie,persécution,racisme religieux,catholique,catholicisme,protestant,évangélique,canada



Les commentaires sont fermés.