14/08/2012

Vierge Marie :Ils n'ont pas cessé de l'honorer

assomption,dormition , culte marial, 15 aout , évangélique,vierge Marie,cathophobie ,mariephobie , hit parade , manipulation , intégrité , déloyauté ,orgueil ,sophisme

 

assomption,dormition , culte marial, 15 aout , évangélique,vierge Marie,cathophobie ,mariephobie , hit parade , manipulation , intégrité , déloyauté ,orgueil ,sophisme

 

 

assomption,dormition , culte marial, 15 aout , évangélique,vierge Marie,cathophobie ,mariephobie , hit parade , manipulation , intégrité , déloyauté ,orgueil ,sophisme

14 août - Vigile de l'Assomption de Notre Dame - Saint Maximilien Kolbe

     
     
   

 

 

 

 

Ils n'ont pas cessé de t'honorer

Ici, sur cette terre de France, je confie, ô Mère de Dieu, à ton amour maternel les fils et les filles de ce peuple. Ils n'ont pas cessé de t'honorer, dans leurs traditions, dans l'art de leurs cathédrales, dans leurs pèlerinages, dans la piété populaire comme dans la dévotion des auteurs spirituels, sûrs de demeurer proches du Christ en te contemplant, en t'écoutant, en te priant.

Beaucoup ont tenu à se consacrer à toi, y compris des rois, comme l'a fait Louis XIII au nom de son peuple. O Marie, obtiens pour ces frères et soeurs de France les dons de l'Esprit Saint, afin de donner une nouvelle jeunesse, la jeunesse de la foi, à ces chrétiens et à leurs communautés, que je confie à ton Coeur Immaculé, à ton amour maternel.

Pape Jean-Paul II (1920-2005),
Lourdes, 14 août 1983.

Lire aussi :
St Maximilien Kolbe (1894-1941

 

Pour être sûr(e) de recevoir les emails, ajoutez lettre@mariedenazareth.org à vos contacts

assomption,dormition , culte marial, 15 aout , évangélique,vierge Marie,cathophobie ,mariephobie , hit parade , manipulation , intégrité , déloyauté ,orgueil ,sophisme

19:45 Écrit par GNOSE...LE VRAI MESSAGE DE JESUS .... dans RELIGION | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : assomption, dormition, culte marial, 15 aout, évangélique, vierge marie, cathophobie, mariephobie, hit parade, manipulation, intégrité, déloyauté, orgueil, sophisme | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

04/12/2011

L'église Saint-Nicolas à BRUXELLES.

 

Saint Nicolas fait partie du patrimoine Bruxellois ?

 

ttp://www.eurobru.com/monum026.htm

_EGLISESAINTNuntitled

L'église Saint-Nicolas à Bruxelles

rue au Beurre

L’église Saint-Nicolas, située rue au Beurre à Bruxelles, est l’un des derniers exemples d’église médiévale ancrée en milieu urbain.

L’église Saint-Nicolas remonte aux environs de 1125. Mais elle fut réduite au rang de chapelle de Sainte-Gudule en 1174 et ne deviendra paroisse qu’en 1618
On peut la considérer en quelque sorte comme une église de marché, dédiée à l'un des patrons favoris des marchands. Il ne reste pas grand-chose du premier édifice dont la tour, mentionnée en 1289 et modifiée après 1367, servit de beffroi. Le chœur de l’église fut achevé en 1381; il est incliné sensiblement à gauche.

Au XVIe siècle, l’église Saint-Nicolas eut à souffrir des guerres de religion et fut gravement touchée par le bombardement de 1695. Elle fut rapidement restaurée. Mais sa tour reconstruite s’effondra en 1714 et ne fut plus rebâtie.
 
En 1799, elle fut vendue comme bien national et son mobilier fut acheté par Ferdinand Meeus, l'ancien marguiller de l'église. Elle fut rachetée par des paroissiens et garnie de son ancien mobilier, rendue au culte en 1804.

Une restauration en 1956 lui a donné une façade neuve en pierre blanche de Massangis. A cette occasion, quelques vestiges romans ont été mis au jour. A l’intérieur, la surprise vient de la rupture d’axe entre la nef et le chœur.

_EGLSaintnicolasuntitled


Une atmosphère étrange émane de ce sanctuaire : elle est due sans doute à l’obscurité qui y règne, en raison de la petitesse des baies de la nef, à la perspective inaccoutumée et à la lumière diffuse des vitraux, exécutés dans les années cinquante.

L'intérieur est divisé en trois nefs.  La voûte assez basse, la forme des fenêtres et des ogives, les gros piliers carrés, l'absence de transept  produisent au premier abord une étrange impression qu'accentue davantage encore la disposition inclinée du choeur et de la chapelle de la Vierge. 
Heureusement les lambris en chêne qui revêtent les murs, les tableaux et les objet,,, mobiliers réunis en grand nombre sur un petit, espace, ne tardent pas à rendre l'église sympathique au visiteur.
Le maître-autel, en style Louis XIV, très solennel avec ses hautes colonnes corinthiennes, son baldaquin lambrequiné et son immense manteau royal, occupe toute l'abside du choeur. Quatre vases, ornés de guirlandes, sont posés sur l'architrave des colonnes. C'est une oeuvre de Corneille Van Nerven, sculpteur et architecte-ingénieur. Le tabernacle, qui provient du couvent supprimé des Carmélites, est également attribué au même Van Nerven. Il rappelle d'ailleurs l'architecture de l'autel.
Au centre on remarquera un tableau, la Chananéenne, par Siger-Jacques Van Helmont. Les stalles, en style Louis XIV, dont les médallions racontent la légende de  Saint-Nicolas,  sont exceptionnelles.

Elles furent exécutées par J.-B. Vanderhaegen.



PICT0002-11

L'église Saint-Nicolas et les tours de la Maison du Roi

Rue au Beurre

PICT0004-7

"La Laitière" oeuvre de Marc de Vos (1687)

A l'origine cette sculpture ornait une pompe à eau du Parc de Bruxelles.

Fortement endommagée durant les Journées de septembre 1830, elle fut refaite à l'identique et placée rue au Beurre à droite de l'entrée de l'église Saint-Nicolas.


http://jeancharles.skynetblogs.be/tag/1/eglise%20Saint-Nicolas


: un Blog à visiter !

 

Textes et photos provisoires ............

Catholiques cessez de vous taire .


Adresse Émail :

acatoreflexion@yahoo.fr


Toutes les réactions sont les bienvenues et publiées ' (Si VOUS le désirez),
de toute façon ,nous en tenons compte :
,à l'exception des mails vulgaires ,injurieux ou anonymes .

 http://acatoreflexion.skynetblogs.be/

Taisez-vous !

Citoyens !

Ne réfléchissez pas !

3ATHEES

Soyez des soumis

BIENSAGES

!
Des gens "intelligents"pensent  pour vous !

Ils vous surveillent ............anastasie.1206881255

anticatholicisme,amour des enfants,christianisme,intolerance,laicite,noel,protestant,saint-nicolas,catholicophobe,athee,tolerance


 

 

22:09 Écrit par GNOSE...LE VRAI MESSAGE DE JESUS .... dans RELIGION | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : anticatholicisme, amour des enfants, christianisme, intolerance, laicite, noel, protestant, saint-nicolas, catholicophobe, athee, tolerance | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

01/12/2010

BENOÎT XVI : BIOGRAPHIE D'UN PAPE MAL COMPRIS .........


BIOGRAPHIE DU PAPE

VATogo_ratzinger.jpg



BENOÎT XVI


Le Cardinal Joseph Ratzinger, le Pape Benoît XVI, est né à Marktl am Inn, dans le diocèse de Passau (Allemagne), le 16 avril 1927 (Samedi saint); il a été baptisé le jour même.

Son père, officier de gendarmerie, était issu d’une vieille famille d’agriculteurs de Bavière du Sud, aux conditions économiques très modestes. Sa mère était fille d’artisans de Rimsting, au bord du lac Chiem.

Avant son mariage, elle travailla comme cuisinière dans divers hôtels.
Son enfance et son adolescence se sont déroulées dans la petite ville de Traunstein, près de la frontière autrichienne, à trente kilomètres de Salzbourg. Dans ce cadre qu’il a lui-même qualifié de « mozartien », il reçut sa formation chrétienne, humaine et culturelle.


La période de sa jeunesse ne fut pas facile.

La foi et l’éducation reçue dans sa famille l’avaient préparé à affronter la dure expérience des temps où le régime nazi entretenait un climat de forte hostilité contre l’Église catholique.

Le jeune Joseph vit ainsi les nazis frapper de coups le curé de sa paroisse peu avant la célébration de la Messe .


C’est dans cette situation complexe qu’il découvrit la beauté et la vérité de la foi au Christ ; l’attitude de sa famille fut pour lui fondamentale, car elle donna un témoignage lumineux de bonté et d’espérance, enracinée qu’elle était dans une vive conscience de son appartenance à l’Église.


Durant les derniers mois de la Deuxième guerre mondiale, il fut enrôlé dans les services auxiliaires de défense antiaérienne.


De 1946 à 1951, il étudie la philosophie et la théologie à l’Institut supérieur de Freising et à l’Université de Munich.
Il est ordonné prêtre le 29 juin 1951.


L’année suivante, il commence à enseigner à l’Institut supérieur de Freising.
En 1953, il obtient son doctorat en théologie avec une thèse intitulée :

« Peuple et maison de Dieu dans la doctrine de l’Église chez saint Augustin ».
Quatre ans plus tard, sous la direction du renommé Professeur de théologie fondamentale Gottlieb Söhngen, il obtient son habilitation à l’enseignement avec une dissertation sur « La théologie de l’histoire chez saint Bonaventure ».


Tout en exerçant ses charges de professeur de théologie dogmatique et fondamentale à l’Institut supérieur de philosophie et de théologie de Freising, il poursuit son activité d’enseignement à Bonn, de 1959 à 1963 ; à Münster, de 1963 à 1966 ; et à Tübingen, de 1966 à 1969.

Au cours de cette dernière année, il obtient la chaire de dogmatique et d’histoire du dogme à l’Université de Ratisbone, où il exerce également la charge de vice-président de l’Université.
De 1962 à 1965, il contribue de façon remarquable au Concile Vatican II en tant qu’expert ; il assiste le Cardinal Joseph Frings, Archevêque de Cologne, comme Conseiller théologique.
Son intense activité scientifique l’amène à assumer d’importantes charges au sein de la Conférence épiscopale allemande et de la Commission théologique internationale.


En 1972, avec Hans Urs von Balthasar, Henri de Lubac et d’autres grands théologiens, il lance la revue théologique « Communio ».


Le 25 mars 1977, le Pape Paul VI le nomme Archevêque de Munich et Freising. Il reçoit l’ordination épiscopale le 28 mai suivant.

Il était le premier prêtre diocésain à assumer la charge pastorale de ce grand diocèse bavarois depuis quatre-vingt ans. Sa devise épiscopale est : « Collaborateur de la vérité ». À cette occasion, il expliqua lui-même : « Il me semblait, d’une part, que cela soulignait le lien entre mon travail de professeur et ma nouvelle mission.

Si les activités étaient différentes, il n’en demeurait pas moins que ce qui était en jeu c’était toujours suivre la vérité et être à son service.

D’autre part, j’ai choisi cette devise parce que, dans le monde qui est le nôtre aujourd’hui, on oublie presque complètement le thème de la vérité, tant cela paraît trop élevé pour l’homme, et pourtant, si la vérité vient à manquer, tout s’écroule ».


Paul VI le créa cardinal au Consistoire du 27 juin 1977 avec le titre de « Santa Maria Consolatrice al Tiburtino ».
En 1978, il prend part au Conclave qui se tient du 25 au 26 août et qui élit Jean-Paul Ier.

Celui-ci le nomme son Envoyé spécial au IIIe Congrès mariologique international célébré à Guayaquil (Équateur), du 16 au 24 septembre.

Au mois d’octobre de cette même année, il participe au Conclave qui élit Jean-Paul II.


Il est rapporteur à la Ve Assemblée générale ordinaire du Synode des Évêques, célébrée en 1980, sur le thème : « La mission de la famille chrétienne dans le monde contemporain ». Il est Président délégué à la VIe Assemblée générale ordinaire, célébrée en 1983, sur « La réconciliation et la pénitence dans la mission de l’Église ».


Nommé par Jean-Paul II, le 25 novembre 1981, Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la foi et Président de la Commission biblique pontificale ainsi que de la Commission théologique internationale, il renonce au gouvernement pastoral de l’archidiocèse de Munich et Freising le 15 février 1982.

Le 5 avril 1993, le Pape l’élève au rang de Cardinal-Évêque en lui confiant le siège suburbicaire de Velletri-Segni.


Il fut Président de la commission qui a préparé le Catéchisme de l’Église catholique et qui, après six années de travaux (1986-1992), présenta au Saint-Père le nouveau Catéchisme.
Le 6 novembre 1998, le Saint-Père approuva l’élection du Cardinal Ratzinger comme Vice-Doyen du Collège des Cardinaux, élection qui avait été faite par les Cardinaux de l’ordre des évêques.

Le 30 novembre 2002, il approuva son élection comme Doyen ; lui conférant en plus, avec cette charge, le titre suburbicaire d’Ostie.
En 1999, il est Envoyé spécial du Pape aux célébrations qui, le 3 janvier, marquent le XIIe centenaire de la création du diocèse de Paderborn, en Allemagne.


Le 13 novembre 2000, il est devenu Académicien honoraire de l’Académie pontificale des Sciences.


Dans la Curie Romaine, il fut membre du Conseil de Cardinaux et Évêques de la Secrétairerie d’État, Section pour les Relations avec les États ; membre des Congrégations suivantes : pour les Églises orientales, pour le Culte divin et la discipline des Sacrements, pour les Évêques, pour l’Évangélisation des Peuples, pour l’Éducation catholique, pour le Clergé et pour les Causes des Saints.

Il fut membre du Conseil pontifical pour la Promotion de l’Unité des Chrétiens et membre du Conseil pontifical pour la Culture ; membre du Tribunal de la Signature apostolique ; et aussi des Commissions pontificales pour l’Amérique latine, « Ecclesia Dei », pour l’Interprétation authentique du Code de Droit canonique, et pour la Révision du Code des Canons des Églises orientales.


Parmi ses nombreuses publications, le livre « Introduction au christianisme » occupe une place particulière, il y reprend les cours universitaires publiés en 1968 sur la profession de foi apostolique ; il faut mentionner également « Dogme et révélation » qui est une anthologie d’essais, de prédications et de réflexions sur la pastorale.


Le discours qu’il prononça devant l’Académie catholique de Bavière, sur le thème « Pourquoi est-ce que je continue à vivre malgré tout dans l’Église ? », reçut un large écho : il y affirmait avec son habituelle clarté que « c’est dans l’Église seulement que l’on peut être chrétien et non pas à côté d’elle ».


Au fil des années ses publications abondantes n’ont cessé d’apporter à ceux qui voulaient approfondir la théologie un point de référence sûr.

En 1985, il publia le livre-entretien « Rapport sur la foi » et, en 1996, « Le sel de la terre ». Pour son soixante-dixième anniversaire, le livre « À l’école de la vérité » recueillait les réflexions de divers auteurs qui mettaient en lumière les différents aspects de sa personnalité et de son œuvre.


Il a reçu de très nombreux doctorats « honoris causa »: de la part de l’Université Saint-Thomas, à Saint-Paul (Minnesota, USA), en 1984 ; de l’Université catholique de Eichstätt (Allemagne), en 1987 ; de l’Université catholique de Lima (Pérou), en 1986 ; de l’Université catholique de Lublin (Pologne), en 1988 ; de l’Université de Navarre (Pampelune, Espagne), en 1998 ; de l’Université libre Santissima Maria Assunta (LUMSA, Rome), en 1999 ; de la Faculté de théologie de l’Université de Wroclaw (Pologne), en 2000.


© Copyright 2005 - Libreria Editrice Vaticana


http://www.vatican.va/holy_father/benedict_xvi/biography/documents/hf_ben-xvi_bio_20050419_short-biography_fr.html

 

 

 

AGIRegalite.gouv.jpg

informez-7ab60.jpg

 

censure-internet-liberte-L-1.jpeg.jpg.jpeg

informez-7ab60.jpg

 

03:15 Écrit par GNOSE...LE VRAI MESSAGE DE JESUS .... dans RELIGION | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : benoit xvi, solitude, jeunes, eglise catholique, preservatif, pedophilie, islam, realisme, internet, contraception, communication, modernite, evenements | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

24/11/2010

Saint-Nicolas triste : cette année ? Corrigé !

 

 

img_1228500079_768.jpg

 

Saint Nicolashaps-legende


 

Qui va fêter Saint-Nicolas ? saintnicolas3

Tout enfant est en quelque façon un génie,

et tout génie un enfant.

Arthur Schopenhauer.


Quand j'ordonne à un enfant :

 'Fais ceci !', il n'apprend qu'à ordonner : 'Fais ceci !'

Quand je punis un enfant,

 il n'apprend qu'à punir un enfant.

Tony Duvert

Extrait de Abécédaire malveillant  

Prendre un enfant par la main Pour l'emmener vers demain, Pour lui donner la confiance en son pas, Prendre un enfant pour un roi.

Yves Duteil

Paroles de la chanson Prendre un enfant


Un peuple qui prend ses enfants par la main est un peuple qui vivra longtemps.

Alain Gilot

Extrait du film documentaire L'Enfant et la pirogue



Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont les fils et les filles de l'appel de la vie à elle-même.

Khalil Gibran

Extrait de Le prophète



Lorsque mes enfants mettent leurs petits souliers devant la cheminée, Saint Nicolas leur dépose toujours des semelles anti-odeur dedans.

Philippe Geluck

Extrait de Le docteur G. fait le point

 

La fête des Enfants ,et de ceux qui aiment les Enfants ?

 

 

Peut'on être Catholique ,et ne pas aimer les Enfants ?

S'inquiéter pour eux, et penser à leur avenir ?

Quel avenir prépare t'on pour nos enfants avec nos démissions, notre opportunisme à court terme, notre égoïsme ,notre passivité ?

 

 

 

Bonne préparation de la fête de Saint-NicolasSAINTNICOLAS2544_p
et de Noël .
  

Catholiques cessez de vous taire .


Adresse Émail :

jacquesautreblog@yahoo.fr


Toutes les réactions sont les bienvenues et publiées ' (Si VOUS le désirez),
de toute façon ,nous en tenons compte :
,à l'exception des mails vulgaires ,injurieux ou anonymes .

 http://acatoreflexion.skynetblogs.be/

 

La pensée unique vous dit :

Soyez des soumis

BIENSAGES

!
Des gens "intelligents"pensent  pour vous !anastasie.1206881255

 

 

2315624112.jpg

 

22:45 Écrit par GNOSE...LE VRAI MESSAGE DE JESUS .... dans RELIGION | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : saint nicolas, pedophilie, enfant, passivite, eglise catholique, reflexion, traditionalisme, droits de l enfant, information | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

22/11/2010

Benoît XVI s'inquiète de la solitude des jeunes sur Internet

Saint-Siège - 15 novembre 2010

Benoît XVI s'inquiète de la solitude des jeunes sur Internet

 

benot-xvi.jpg



http://www.eglise.catholique.fr/actualites-et-evenements/actualites/benoit-xvi-s-inquiete-de-la-solitude-des-jeunes-sur-internet-10076.html

Le Pape Benoît XVI a réaffirmé le désir de l'Eglise catholique de dialoguer avec tous de manière créative, notamment les jeunes.

Il s'adressait aux participants à l'Assemblée plénière du Conseil pontifical pour la culture dont le thème était "Culture de la communication et nouveaux langages".

"Le dicastère a ainsi voulu exprimer un de ses devoirs essentiels, qui est de se mettre à l'écoute des hommes et des femmes d'aujourd'hui pour promouvoir de nouvelles occasions d'annoncer l'Evangile".
Puis il a évoqué les problèmes que rencontrent les pasteurs et les fidèles pour "communiquer le message de l'Evangile et transmettre la foi au sein de la communauté ecclésiale" surtout "lorsque l'Eglise s'adresse à des hommes et des femmes éloignés ou indifférents à une expérience de foi et que le message évangélique atteint de façon peu efficace et attractive.

 Dans un monde qui fait de la communication une stratégie gagnante, l'Eglise...n'y reste pas indifférente et étrangère. Elle cherche, au contraire, à agir par un engagement créatif renouvelé, mais doté aussi du sens critique et d'un discernement attentif des nouveaux langages et des nouvelles façons de communiquer".

"L'incapacité du langage de communiquer le sens profond et la beauté de l'expérience de foi peut contribuer à l'indifférence de beaucoup, surtout des jeunes.

pauvreSOURD.jpg



 Elle peut devenir un motif d'éloignement...
 L'Eglise veut dialoguer avec tous dans la recherche de la vérité, mais pour que le dialogue et la communication soient efficaces et féconds, il est nécessaire de se mettre sur la même longueur d'onde dans le cadre de rencontres amicales et sincères, dans cette idéale "Parvis des Gentils" que j'ai proposée il y a un an...et que le dicastère est en train de réaliser dans divers lieux emblématiques de la culture européenne".
 
Organe d'expression de la Conférence des évêques de France.Chacun des principaux organismes de la curie romaine.
Nouvelle du salut annoncée aux hommes par Jésus.
Appellation donnée aux évêques, aux prêtres en raison de la mission pastorale qui leur est confiée.

Pour une communication empreinte d'humanité
Benoît XVI a ajouté qu' "aujourd'hui, un certain nombre de jeunes, étourdi par les possibilités infinies offertes par le réseau informatique ou par d'autres technologies, établissent des formes de communication qui ne contribuent pas à croître en humanité,
 mais qui risquent au contraire d'augmenter le sentiment de solitude et d'aliénation.

 Face à ces phénomènes, j'ai évoqué à maintes reprises les priorités éducatives, défi auquel on peut et doit répondre avec une intelligence créative, en s'engageant à promouvoir une communication empreinte d'humanité, stimulant le sens critique et la capacité d'évaluation et de discernement".

Faisant ensuite référence "au symbolisme riche et dense de la liturgie qui doit briller de toute sa force comme élément de communication", le pape a souligné qu'il l'avait expérimenté le dimanche précédent à Barcelone (Espagne) dans la basilique de la Sagrada Familia, œuvre d'Antonio Gaudí, "qui a conjugué de façon géniale le sens du sacré et de la liturgie dans des formes artistiques modernes et en syntonie avec les meilleures traditions architectoniques.

 Toutefois, plus que l'art et l'image de la communication du message évangélique, la beauté de la vie chrétienne est plus incisive encore".

Benoît XVI a conclu en soulignant que "nous avons besoin d'hommes et de femmes qui parlent avec leur vie, qui sachent communiquer l'Evangile avec clarté et courage, par la transparence de leurs actions et avec la passion joyeuse de la charité".

Source : VIS du 13 novembre 2010 .

A noter sur vos agendas

    * 25/11/2010 : Assises nationales des acteurs de la pastorale des jeunes - Assises natioanles des acteurs de la pastorale des jeunes
    * 27/11/2010 : Veillée solennelle pour la vie naissante en communion avec le pape Benoît XVI - Veillée solennelle pour la vie naissante en communion avec le pape Benoît XVI
    * 27/11/2010 : Journée Nationale de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne - Journée Nationale de la JOC

# 28/12/2010 : 33ème rencontre européenne de Taizé à Rotterdam - 33ème rencontre européenne de Taizé
# 07/05/2011 : Journées Nationales des Scouts Unitaires de France (JN) - Journées Nationales des Scouts Unitaires de France (JN)
# 16/08/2011 : XXVIe Journées Mondiales de la Jeunesse - Madrid 2011: du 16 au 21 août

http://www.eglise.catholique.fr/a-lire-aussi.html?&motsCles=114;136;168&Liaison=Evenement

à lire :

http://www.eglise.catholique.fr/conference-des-eveques-de-france/textes-et-declarations/textes-et-declarations.html

 

===============================================================

 

parents_et_internet.jpg

 

 

126225241772.jpg

 

12:25 Écrit par GNOSE...LE VRAI MESSAGE DE JESUS .... dans RELIGION | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualites, evenements, benoit xvi, solitude, jeunes, eglise catholique, internet, communication, modernite | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

11/10/2010

l’objection de conscience .

Le diocèse de Toulon s’inquiète de la restriction de l’objection de conscience .

 

http://www.chretiente.info/201010050520/le-diocese-de-toulon-sinquiete-de-la-restriction-de-lobjection-de-conscience/

 

Communiqué de l’Observatoire sociopolitique du diocèse de Fréjus-Toulon :

O "Jeudi 7 octobre prochain, l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe débattra sur une résolution visant à RESTREINDRE le recours à l'objection de conscience des médecins dans le cadre de l'avortement.

Si une telle démarche n’est pas encore un débat parlementaire ouvrant à une loi contraignante, elle n’est pas moins doublement dangereuse.
C’est une attaque directe contre la vie.
Alors que le nombre d’avortements augmente, le nombre de praticiens qui invoquent la clause de conscience augmente tout autant.

Ce phénomène inquiète les tenants idéologiques de l’avortement mais aussi et surtout les industries qui y voient une entrave à leurs débouchés.
Du point de vue moral c’est inadmissible.
Du point de vue législatif c’est une étape de plus vers une reconnaissance du droit à l’avortement.
Car pour faire prévaloir l’avortement sur la conscience, il faut pouvoir établir que c’est un droit.

Droit contre droit, il faut alors récuser le droit à l’objection de conscience.
Outre l’atteinte formelle et directe contre la vie, il y a une dérive totalitaire grave qui s’exprime au grand jour.
Si la pensée unique est depuis longtemps une pression insoutenable, interdire le recours à la conscience est une atteinte grave à la liberté de pensée.
Une Europe qui peine à trouver ses fondements et son identité court, de fait, le risque du totalitarisme pour s’imposer.
Au-delà du combat pour la vie se joue un combat non moins grave, celui de la liberté de pensée, fondement essentiel de la dignité humaine et de la responsabilité de chacun face à ses actes.
L’éloignement des structures européennes facilite un tel glissement contre lequel les citoyens européens doivent se prémunir."
_GANDHI.jpg















Mon commentaire .

Bonjour,

je suis effrayé devant quelle société ,nous allons ?

 

Il y a 85 ans ,un petit Caporal de Bohème tenait le

même langage ;que la pensée unique dominante actuelle ?

 

Nous sommes arrivés ,ou la moralité est devenue immorale ,tout simplement ?

 

Alors les jeunes et les moins jeunes ,on se réveille ?

 

« 1Tite 1:19 :

Bible Parole Vivante ;

Maintiens fermement ta foi et garde ta conscience intacte. Certains, hélas, se sont affranchis d’elle, n’ayant pas voulu écouter ses avertissements, et leur foi a fait naufrage  » 

 

Salutations fraternelles .

 

Jacques militant (69 ans !)

PENSEEUNIQUE1.jpg


22:05 Écrit par GNOSE...LE VRAI MESSAGE DE JESUS .... dans RELIGION | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : eglise, religion, propagande, intimidation, amoralite, cathophobe, politique, fanatisme, persecution, europe, totalitarisme, dictature, credulite | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

08/09/2010

mea culpa du cardinal Danneels

Le cardinal Danneels fait son mea culpa à propos de l'affaire Vangheluwe .

http://www.sudpresse.be/actualite/belgique/2010-09-08/le-cardinal-danneels-fait-son-mea-culpa-a-propos-de-l-affaire-vangheluwe-809452.shtml

(Belga)

(Belga)
Le cardinal Danneels exprime des regrets sur la façon dont il s'est comporté avec les familles de victimes de prêtres pédophiles. Il reconnaît leur avoir manqué de respect, dans l'affaire Vangheluwe.


Le cardinal Danneels fait son mea-culpa dans La Libre Belgique et dans certains journaux flamands, ce mercredi matin.

Il dit avoir commis une erreur dans le traitement de l'affaire de pédophilie dont l'évêque Van Gheluwe s'est rendu coupable. Godfried Danneels avoue avoir manqué de respect vis-à-vis de la victime lors de l'entretien qu'il a eu avec elle.

Il nie toutefois avoir voulu étouffer l'affaire.

Le cardinal Danneels dit par ailleurs être outré par le comportement pédophile des hommes d'Eglise.

L'enfer est pavé de bonnes intentions ?

 

Mais il y a des victimes ,qui ont soufferts et qui continuent à souffrir ?

 

Et c'est une aubaine pour certains ,pour se défouler sur l'Église Catholique et les Catholiques ?

 

Est ce que ,TOUT les Belges sont responsables de l'affaire Dutroux ?

 

Le Clergé Catholique doit pouvoir se marier, c'est tellement évident ?

Comment Benoit XVI peut-il encore défendre le célibat des prêtres ?

14:20 Écrit par GNOSE...LE VRAI MESSAGE DE JESUS .... dans RELIGION | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cardinal danneels, catholique, pedophilie, hypocrisie, traditionalisme, souffrance, justice, sexualite | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

04/07/2010

Benoit XVI & manipulation anti-Catholique ?

 

Benoit XVI & manipulation anti-Catholique ?


Benoit XVI est inespéré pour les ennemis de l'Église Catholique .


Benoit XVI et une grande partie du clergé Catholique ,entrainent les Catholiques dans un monde « irréel » ,un monde virtuel ,qui n'existe que dans leurs imaginations ?


Si je suis « gentil » avec tout le monde ,tout le monde sera « gentil » avec moi ?


Voyez Jésus ?Il soignait les malades et réconfortait les malheureux ?

Pour le remercier ,les Judéens l'ont envoyé mourir d'une mort honteuse sur la croix ?


Je ne préconise pas ?

Répondre à la violence ?Par la violence .....


mais il faut savoir se défendre ,surtout savoir défendre ses proches et surtout savoir défendre ,ceux qui ,pour des motifs divers ,ne savent pas se défendre ?


Et il est un domaine ?

Ou Benoit XVI et une partie importante du Clergé sont vraiment « inconscients  » ,c'est face à la manipulation ?

Ou vraiment ,ils n'ont vraiment aucunes lucidités ?


Revenons à l'article sur Benoit XVI :


http://www.lejdd.fr/Societe/Religion/Actualite/Benoit-XVI...


L'auteur de l'article ,avec une très grande habilité ,fait dire au théologien Hans Kung ,des propos ,qu'il n'a jamais tenu .


En fait ,il fait passer sa vision des faits ,comme une vision du théologien ?


Que déclare l'auteur de cet article ?


L'Église catholique est-elle plus en danger que par le passé?


Beaucoup plus que du temps du concile Vatican II (1962-1965).


Il faut comparer ce qui est comparable ,avant le concile sous Pie XII ,l'Église était unie !!!!!


Et ses ennemis ,étaient les Communistes ,(qui ont disparus ?) ,et bien sur les Protestants et les Francs-Maçons ?


Ennemis séculaires de l'Église Catholique et des Églises Orthodoxes ?


Ennemis séculaires ,qui ont réussis avec Jean XXIII ,ce qu'ils avaient ratés avec le Pape Pie X ,et le Cardinal Rampolla ,essai raté de d'avoir un Pape pro-Franc-maçon ?

Et LA TUILE !

un Pape de la trempe ,de Pie X ?


Et au moment de Vatican II ?

Le plus grand danger ,c'est bien le Pape SocialoCommuniste ,Jean XXIII ?


Et en 2010 ,le plus grand danger c'est bien le Pape retrograde et sa clique ultra-conservatrice ,ne représentant qu'eux mêmes ,et non la majorité des Catholiques ?


Cela ne peut que se terminer ,que par la fin de l'Église Catholique ?


Et la mise en tutelle de ce qui restera de l'Église Catholique ,une Église de services ?

Avec des fonctionnaires désabusés et inefficaces …......


Pas très réjouissant …...........


à suivre et à vos commentaires …......



L'ignorance est la mère des traditions.

Montesquieu .


Extrait de Essai sur les causes qui peuvent affecter les esprits .

28/06/2010

"Benoît XVI est le pape des occasions manquées"(2)

 

J'appartiens

à la génération « Pie XII ,

 

la génération actuelle ne peut même pas

concevoir ,ce que c'était

l' Église Catholique Romaine ,

à cette époque ?


Face à l'Église insipide ,soporifique et démissionnaire de Benoit XVI ?


Benoit XVI pitoyable dans ses erreurs ! ,qui de crainte de déplaire aux Juifs n'a pas hésité à laisser calomnier de manière honteuse la mémoire de Pie XII ?

240px-pacelli12


Pie XII ,qui ne craignait pas de se f aire détester ,seul les Catholiques et l'humanité ,le message de Jésus-Christ ,dont l'Église Catholique Romaine est la dépositaire et la gardienne sacrée ,


étaient les valeurs les plus importantes ?


Et plus de cinquante après sa mort ,il est toujours victime de sa détermination de fidélité à Jésus-Christ ?


Et je ne peux ,que sourire ,


que des gens dont les parents n'étaient même pas né à la mort de Pie XII,


font des commentaires débiles sur la « conduite » de Pie XII ?


Voici un témoignage sur Benoit XVI ......?

"Benoît XVI est le pape des occasions manquées"

Alors que les scandales n’ont cessé d’éclabousser l’Eglise ces derniers mois, le JDD a rencontré chez lui, en Allemagne, le théologien Hans Küng. Un homme de foi et de conviction en qui ses partisans voient l’un des "sauveurs" de l’Eglise.

Il aime se présenter comme le "frère ennemi" de Benoît XVI ou "son meilleur ennemi", au choix. Hans Küng, 82 ans, se tient droit derrière la baie vitrée de son étrange maison cubique située sur les hauteurs de Tübingen, ville universitaire du Bade-Wurtemberg, où le destin du théologien suisse, ordonné prêtre à 26 ans, et du théologien bavarois Joseph Ratzinger se sont intimement liés pour mieux se séparer.


1966: les deux plus jeunes artisans du concile Vatican II, qui s’est achevé un an auparavant, poursuivent leur réflexion sur l’Eglise du 20e siècle. Küng, doyen de l’université catholique de Tübingen, fait engager "l’érudit Ratzinger" dont il apprécie alors "la pensée éclairée" et "les qualités humaines".

 S’ensuivent trois années d’une intense collaboration durant lesquelles Küng sent poindre le traditionalisme de son acolyte.


La contestation de 1968 aura raison de leur amitié idéologique. Ratzinger retourne en Bavière. Küng embrasse le combat contre la curie romaine et

 "son système rétrograde hérité du Moyen Age".

 En 1970, il conteste, à travers son best-seller Infaillible? Une interpellation, les certitudes pontificales.

Neuf ans plus tard, il est désavoué par Rome, qui lui retire le droit d’enseigner la théologie dans une université catholique.

Depuis, Hans Küng a endossé tous les combats des catholiques progressistes, qu’il relate aujourd’hui dans Mémoires II, une vérité contestée (éd. Novalis-Cerf).

L’Eglise catholique est-elle plus en danger que par le passé?
Beaucoup plus que du temps du concile Vatican II (1962-1965).

 Dans les années 1960 se manifestait un enthousiasme pour l’oecuménisme, le pape Jean XXIII se prononçait pour les droits de l’homme et le renouveau de l’Eglise, ce qui avait donné beaucoup d’espoir aux fidèles mais aussi à toute l’humanité.

 Aujourd’hui, les tensions sont vives au sein même de l’Eglise.

 Les deux derniers papes, Jean-Paul II et Benoît XVI, sont des hommes très conservateurs, soutenus par des conservateurs, qui ont contribué à un retour en arrière. L’enthousiasme a cédé le pas à la frustration.

 Il y a un paradoxe : la majorité des catholiques se sentent aujourd’hui frustrés alors que les cercles conservateurs sont minoritaires, mais ce sont eux qui ont le pouvoir à Rome et dans l’épiscopat.

Un pouvoir centralisé depuis le XIe siècle, un absolutisme pontifical qui bloque toute réforme.

Le pape actuel peut-il corriger cette évolution?
Lorsque Benoît XVI m’a reçu en 2005 pendant quatre heures dans sa résidence de Castel Gandolfo, j’ai vraiment cru qu’il trouverait le chemin pour réformer l’Eglise, à son rythme.

Mais il a prouvé le contraire. Il insiste toujours, comme Jean-Paul II l’a fait, sur la continuité avec la "tradition médiévale".

 Le pontificat de Benoît XVI est celui des occasions manquées et non des occasions saisies

Quelles sont ces occasions manquées?
Pour n’en citer que quelques-unes : le rapprochement avec les Eglises protestantes en autorisant une eucharistie commune, l’accord durable avec les juifs - il parle d’eux comme le peuple déicide [en réalité, Benoît XVI n’a jamais utilisé ce terme] -, le dialogue ouvert avec les musulmans - il a tout de même qualifié l’islam de religion violente et inhumaine -, l’opportunité de venir en aide aux peuples africains dans leur lutte contre la surpopulation par la contraception et par l’utilisation des préservatifs pour lutter contre le sida… Et puis, il encourage le retour à la messe tridentine en latin, à la pratique de l’eucharistie le dos tourné à l’assemblée.

 Ce ne sont en rien des signes d’ouverture.

"Le système actuel est en contradiction éclatante avec le message chrétien"

Quelles pistes préconisez-vous pour donner un nouveau souffle à l’Eglise?
Il est urgent de réformer l’Eglise.

Quand on arrive à une situation où le service divin est déserté, le pastorat dépourvu de moyens, que l’on s’ouvre de moins en moins au monde, on ne peut se contenter de mettre tout sur le dos de Rome. Evêques, prêtres ou laïques, chacun doit apporter sa pierre à la revitalisation de l’Eglise. Aller dans le sens de la collégialité : le concile de Vatican II a décrété que le régime de l’Eglise doit être collégial, une décision qui va dans le sens de l’histoire apostolique puisque Pierre ne faisait rien sans consulter les apôtres.

Mais, au Vatican, on a tout simplement ignoré ce principe.

Les évêques sont devenus des employés de Rome. Il faudrait également prévoir un nouveau mode d’élection des évêques dans lequel le peuple aurait davantage son mot à dire.

 Il n’est plus possible d’avoir

 une Eglise en rupture avec ses fidèles, un fossé entre une hiérarchie aveugle au peuple,

pharisien

 tournée vers un seul homme, le pape, et une base de fidèles qui veulent une Eglise en accord avec les évangiles et la société moderne du XXIe siècle.

Si on donnait davantage la parole à cette base, je suis certain

que l’on abolirait le célibat imposé des prêtres,

 que l’on corrigerait l’encyclique Humanae vitae [publiée par Paul VI en 1968] qui bannit l’utilisation de la pilule, que l’on introduirait une eucharistie commune et que seraient acceptés les divorcés aux sacrements ainsi que l’ordination des femmes.

La levée du célibat des prêtres ferait tout de même débat…
Le système actuel est en contradiction éclatante avec le message chrétien tel qu’il est véhiculé dans la Bible : selon les épîtres pastorales, l’évêque doit être l’homme d’une seule femme et non d’aucune femme.

De même les apôtres, sauf Paul, étaient mariés. C’est au XIe siècle que l’on a instauré cette loi sur le célibat pour le clergé séculier. Avant, c’était un choix libre. Pour les jeunes séminaristes, cette question est douloureuse. C’est terrible d’avoir à hésiter entre servir une communauté et se priver d’une vie de famille et d’une femme. Nous ne manquons pas de prêtres mais de volontaires pour le célibat. Si on levait l’obligation de célibat, des théologiens laïques pourraient être ordonnés prêtres. Le nouveau souffle de l’Eglise viendrait de ces mêmes laïques.

Un nouveau concile est-il nécessaire?
Oui, cela s’impose. Cependant, il ne faudrait pas convoquer les 4.000 évêques du monde mais une assemblée représentative des différents pays, des différentes tendances de l’Eglise pour avoir des débats constructifs.

 Sinon, on tomberait fatalement vers une forme de concile d’applaudissements ! Et je pense qu’il sera difficile de trouver un bon successeur à Benoît XVI parmi l’épiscopat actuel, parce que les évêques suivent presque tous la même ligne romaine.

Il manque de figures originales qui se démarquent de cette ligne.

"Opposition loyale" au Vatican

Vous êtes ouvertement en guerre contre Rome?


Pas en guerre, mais en "opposition loyale"à sa Sainteté.

C’est parce que j’ai de l’estime pour Ratzinger que je m’y oppose. Nous avons des chemins parallèles, nous venons tous deux de familles catholiques conservatrices. Nous avons fait nos études de théologie en même temps.

Nous étions les deux plus jeunes experts conciliaires de Vatican II. En 1968, nos chemins ont divergé. Les mouvements contestataires des étudiants ont profondément choqué Ratzinger. Il est retourné en Bavière et a négocié un tournant de plus en plus conservateur. Il est devenu évêque puis a pris la tête de la Congrégation pour la doctrine de la foi.

 

Que partagez-vous avec Benoît XVI?
Je partage une grande partie de sa critique sur les dangers du libertinisme moral, du relativisme des valeurs, du consumérisme et du matérialisme.

 Mais je ne vois vraiment pas en quoi l’absolutisme romain peut faire contrepoids à ces problèmes de fond. En fait, nous partageons la même foi, mais pas le même paradigme de la foi.

Il se trouve à l’aise dans la théologie médiévale, moi dans le paradigme postmoderne.

Comment avez-vous vécu le scandale de la pédophilie dans le clergé?
C’est un nouveau coup dur pour l’Eglise catholique.

 Il y a eu trop d’hypocrisie, de laxisme. Pas seulement de la part des prêtres, mais aussi des évêques qui ont couvert ces affaires. Mais la responsabilité ultime incombe au pape lui-même. Joseph Ratzinger est l’homme qui savait : puisqu’il a présidé pendant vingt-quatre ans la Congrégation de la doctrine de la foi, les cas de dénonciation remontaient jusqu’à son bureau. Son épître du 18 mai 2001 qui demandait aux évêques de saisir les tribunaux canoniques et non civils revenait à mettre ces scandales sous secret pontifical.

 Il n’a pas eu le courage de confesser sa faute. Durant la semaine sainte, il aurait dû faire acte de pénitence.

Il a tout de même envoyé un signal fort lors de son voyage au Portugal où il a parlé d’"Eglise pécheresse".


Sa réponse est venue trop tardivement et de manière trop réservée. Ce n’est pas assez fort, cela reste ambigu. On ne sait pas s’il s’inclut lui-même dans cette Eglise pécheresse. J’attends de lui un véritable mea culpa !

Avez-vous encore de l’espoir?
Je ne suis pas pessimiste de nature. La substance du catholicisme restera, peut-être pas la hiérarchie.

L’identification au catholicisme ne doit plus se faire uniquement avec le pape mais avec le curé local, par exemple.

 Il reste heureusement des communautés qui fonctionnent bien, où le curé est bon. ??????????

Ou ça ? en Belgique ????????

Il s’est enfermé depuis trente ans dans cette bulle conservatrice qui l’a coupé de la réalité des hommes.

23/06/2010

La Laïcité triomphant de l'Église Catholique !

 

Allégorie :

 

La Laïcité triomphant de l'Église Catholique !

1RevelatationEgliseRuine-ad2a5

 

 

Une Église Bruxelloise dans 20 ANS !

EGLISERUINE

 

Encore un effort : le bon Pape Benoit XVI ,c'est pour bientôt ....... 

 

L'obstination est le parent pauvre de la volonté.

Malcolm de Chazal

Extrait de Penser par étapes .

 

L'ignorance est la mère des traditions.

Montesquieu

Extrait de Essai sur les causes qui peuvent affecter les esprits .

 

 

Luc 12:51 (Bible Parole de Vie )

 

Ne pensez pas que je suis venu apporter la paix sur la terre.

Au contraire, je vous le dis, à cause de moi, les gens ne seront pas d’accord entre eux.

 

J'ai eu l'immense bonheur de connaitre l'Église Catholique ,sous le magistère de Pie XII ,une Église à son apogée ..........?

 

J'ai retrouvé un article ,qui explique bien ,ce que ressente les gens de ma génération ,face à cette Église pitoyable ,voire minable et en pleine déroute de Benoit XVI ...........

 

Et bien sur ......Laïques ,Protestants critiquent tous ceux qui disent des choses sensées et proposent des solutions pour l'Église de Benoit XVI au bord de la faillite .......

 

Ils cherchent par tous les moyens à étouffer la voix des Catholiques Progressistes majoritaires ,pour privilégier les Conservateurs minoritaires ,sachant ,que ceux-ci précipite l'Église à sa perte !!!!!!!

 

Et je reste étonné ,que des gens complètement ignorants ,dont les Parents n'étaient même pas né ,à la mort de Pie XII,donnent des avis ,complètement débiles et ignares ,sur le Catholicisme ?

 

Visiblement ,ils n'ont jamais lu un texte de

Jésus Christ et ignorent tout de l'histoire du Christianisme ...........!!!!!!

 

 

Luc 23:34 (Bible Parole Vivante )

 

Jésus pria: -Mon Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font.

 

 

Proverbes 13:10 :

 

Les orgueilleux provoquent des disputes.

Mais ceux qui acceptent les conseils possèdent la sagesse. .

 

La bêtise est nettement supérieure à l'intelligence car toute l'intelligence du monde ne permettra jamais de comprendre la bêtise universelle,

tandis qu'un peu de bêtise suffit amplement à ne pas comprendre quoi que ce soit d'intelligent.

 

Philippe Geluck

Extrait de Et vous, chat va ?

 

« La sottise ne comprends pas,

 

la bêtise comprends de travers,

 

L'ignorance sait tout ,et n'a pas besoin de comprendre .

 

La Sagesse ne cesse de s'instruire ?

Personnel ».

.

 

à suivre .......à vos commentaires ........un sujet très long ......très long .........très difficile ........

!

 
MySpace Profile Graphics
Emoticon Myspace Icons
Myspace Profile Graphics