05/04/2012

Judas Iscariote ,le traître!L’exécutant de Jésus?L’exécutant de Dieu !

 

judas iscariote,passion,cène,croix,paques,trahison,semaine sainte,cruxifixion,dan brown,léonard de vinci,myriam de magdala,traditionalisme,gnose,cartesien,rigueur scientifique,logique

 

Judas l’Iscariot, fils de Simon bien que l’un des 12 choisis pour l’apostolat, il aurait trahi son divin Maître. Ce qui revient à dire ,que Jésus a manqué de perspicacité en le choisissant?Ou l'a choisi ,précisément ,parce ,qu'il allait le livrer aux Grands prêtres .

 

On l’a surnommé l’Iscariot pour le distinguer de l’autre apôtre qui s’appelait aussi Judas ou Jude. Le surnom est interprété en général , comme signifiant , que Judas était originaire de Qeriyoth , ce qui indique peut-être qu’il n’était pas Galiléen,une des raisons ,qu'il n'a jamais été bien accepté,en temps ,que Judéen ?

 

.

 

En théologie pure ,

 

 

judas iscariote,passion,cène,croix,paques,trahison,semaine sainte,cruxifixion,dan brown,léonard de vinci,myriam de magdala,traditionalisme,gnose,cartesien,rigueur scientifique,logique

il convient de considérer que Judas a joué un rôle essentiel dans le processus de rédemption et de considérer que, sans lui, il n'y aurait pas eu d'arrestation de Jésus-Christ suivie de crucifixion, et donc pas de rachat des péchés des hommes par l'œuvre de Rédemption.

Un raisonnement ,purement théologique,que je n'approuve pas !

 

Le mercredi saint

 

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 26,14-25.

L'un des douze Apôtres de Jésus, nommé Judas Iscariote, alla trouver les chefs des prêtres

et leur dit : « Que voulez-vous me donner, si je vous le livre ? » Ils lui proposèrent trente pièces d'argent.

Dès lors, Judas cherchait une occasion favorable pour le livrer.

Le premier jour de la fête des pains sans levain, les disciples vinrent dire à Jésus : « Où veux-tu que nous fassions les préparatifs de ton repas pascal ? »

Il leur dit : « Allez à la ville, chez un tel, et dites-lui : 'Le Maître te fait dire : Mon temps est proche ; c'est chez toi que je veux célébrer la Pâque avec mes disciples. ' »

Les disciples firent ce que Jésus leur avait prescrit et ils préparèrent la Pâque.

Le soir venu, Jésus se trouvait à table avec les Douze.

Pendant le repas, il leur déclara : « Amen, je vous le dis : l'un de vous va me livrer. »

Profondément attristés, ils se mirent à lui demander, l'un après l'autre : « Serait-ce moi, Seigneur ? »

Il leur répondit : « Celui qui vient de se servir en même temps que moi, celui-là va me livrer.

Le Fils de l'homme s'en va, comme il est écrit à son sujet ; mais malheureux l'homme par qui le Fils de l'homme est livré ! Il vaudrait mieux que cet homme-là ne soit pas né ! »

Judas, celui qui le livrait, prit la parole : « Rabbi, serait-ce moi ? » Jésus lui répond : « C'est toi qui l'as dit ! »

 

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Ainsi Satan a été plus fort ,que Jésus ,il aurait corrompu Judas ?

 

Un long débat en vue?Et inutile ,d'en parler avec le clergé ?

 

Et Dan Brown et Léonard de Vinci ,avait raison :

 

 

 

judas iscariote,passion,cène,croix,paques,trahison,semaine sainte,cruxifixion,dan brown,léonard de vinci,myriam de magdala,traditionalisme,gnose,cartesien,rigueur scientifique,logique

 

le disciple ,que Jésus aimait?C'était Myriam de Magdala ,l 'épouse et la confidente de Jésus .

judas iscariote,passion,cène,croix,paques,trahison,semaine sainte,cruxifixion,dan brown,léonard de vinci,myriam de magdala,traditionalisme,gnose,cartesien,rigueur scientifique,logique

Une histoire bien embrouillée !

 

À suivre .

 

 

 

 

 

06/03/2012

Ressuscitée?Six jours après sa « mort »?Tout comme Jésus-Christ?Mais en trois jours ?

paques,résurection,ressucité,jesus,la passion,eglise catholique,enterrement,revenant,dogme,endoctrinement,fondamentalisme,fanatisme,integrisme,intolérance,croyance,cerceuil,chine,tradition chinoise

Déclarée morte, une Chinoise de 95 ans « ressuscite »

paques,résurection,ressucité,jesus,la passion,eglise catholique,enterrement,revenant,dogme,endoctrinement,fondamentalisme,fanatisme,integrisme,intolérance,croyance,cerceuil,chine,tradition chinoise

http://mcetv.fr/news-express/declaree-morte-une-chinoise-de-95-ans-ressuscite

 

Une Chinoise de 95 ans, Li Xiufeng, déclarée morte a été retrouvée en vie six jours plus tard

 

Li Xiufeng, une Chinoise de 95 ans, a été retrouvée dans son domicile à Beiliu – dans la province de Guangxi – immobile, la tête blessée suite à une violente chute. Les médecins l’ont déclaré morte et la déposent dans un cercueil à l’intérieur de sa maison, comme le veut la tradition chinoise.

 

À savoir, lorsqu’une personne rend l’âme, la première cérémonie doit se dérouler 7 jours après le drame. Cette coutume a sauvé la vieille femme qui s’est réveillée la veille de son enterrement. Ce sont ses proches qui l’ont découverte se préparant à manger dans sa cuisine.

 

Les médecins expliquent ce phénomène en expliquant que Li Xiufeng était, en fait, en état de mort apparente.

 

Céline Galbrun

 

Alors ,que nous allons fêter Pâques?Qu'aucuns membres d'un clergé Chrétien ne peut fournir d’explication valable sur la « Résurrection » de Jésus-Christ,sur le «  le Christ ressuscité et la sincérité évidente de Saint Paul ,face à l'apparition de Jésus-Christ ? ».

paques,résurection,ressucité,jesus,la passion,eglise catholique,enterrement,revenant,dogme,endoctrinement,fondamentalisme,fanatisme,integrisme,intolérance,croyance,cerceuil,chine,tradition chinoise

 

Ce fait-divers ,qui n'est pas le premier,ne donne t-il pas à réfléchir ?

 

paques,résurection,ressucité,jesus,la passion,eglise catholique,enterrement,revenant,dogme,endoctrinement,fondamentalisme,fanatisme,integrisme,intolérance,croyance,cerceuil,chine,tradition chinoise

 

Alors ,qu'il n'y a aucune preuve formelle des faits,et que les textes sur laquelle se base la foi Chrétienne ont été écrits de 50 à 150 ans après les faits?Et les textes ont été « corrigés » à plusieurs reprises?Et ,que des textes Hindous parle de Jésus ,APRÈS sa résurrection ?Un voyage aux Indes ,qui l'auraient mener ,jusqu'au Cachemire ?

LE TEXTE LE PLUS ANCIEN?L'évangile Pierre nous est parvenu trop réduit ,pour se faire une idée ?

À vos commentaires ?

Toutes les Religions demandent de croire sans chercher à comprendre ?

 

Si je dois croire sans chercher à comprendre ,si je découvre une erreur!Je ne crois plus à rien ?

 

paques,résurection,ressucité,jesus,la passion,eglise catholique,enterrement,revenant,dogme,endoctrinement,fondamentalisme,fanatisme,integrisme,intolérance,croyance,cerceuil,chine,tradition chinoise

 

 

27/03/2011

Monseigneur Léonard .Mercredi 30/3 . Bloquez vos agendas.Église Notre Dame du Finistère.

 

leonard,cathophobie,marie phobie,leonard phobie,notre dame du finistere,careme,paques,tradition,catholique,activite catholique,patrimoine bruxellois,marie,vierge marie,culte marial,priere,meditation,recueillement,culte,office religieux,paix

notre dame du finistere,careme,paques,tradition,catholique,activite catholique,patrimoine bruxellois,marie,vierge marie,culte marial,priere,meditation,recueillement,culte,office religieux,paix,tolerance,exclusion

 

Notre-Dame du Finistère à Bruxelles .

 

L'église Notre-Dame du Finistère, construite au XVIIIe siècle, est une église paroissiale sise à la rue Neuve, à Bruxelles. Ce quartier étant très commerçant l’église est fort fréquentée par passants et visiteurs qui y cherchent calme, silence et un peu de repos.

 

 

 

Face à la trépidation et le mercantilisme de la rue neuve,l'Église est un havre inespéré pour la méditation,la prière.

Il y a un « micro-climat » !,qui apporte la paix et l'apaisement .

Cela vous change de la froideur ,l'ambiance glacée

et déprimante,du manque d'humanisme des lieux de Cultes Protestants et Évangéliques?

 

 

Monseigneur Léonard .Mercredi 30/3

leonard,cathophobie ,marie phobie,leonard phobie,  notre dame du finistere, careme, paques, tradition, catholique, activite catholique, patrimoine bruxellois, marie, vierge marie, culte marial, priere, meditation, recueillement, culte, office religieux, paix, tolerance, exclusion, mariaphobie

Prédication de Carême ;

Bloquez vos agendas.

 

Carême 2011.

Église Notre Dame du Finistère.

Prédication de Carême le mercredi durant l'Eucharistie de 12 h 10 ,

Thème :

 

«  Le Sacrement de réconciliation et du pardon ».

 

Mercredi 303

Prédication de Carême de Monseigneur Léonard .

Archevêque du Diocèse de Malines-Bruxelles.

Thème «  Péché et manque d'amour »

 

Si vous savez vous libérer, votre présence sera appréciée.

 

À suivre ......

 

 

 

 leonard,cathophobie ,marie phobie,leonard phobie,  notre dame du finistere, careme, paques, tradition, catholique, activite catholique, patrimoine bruxellois, marie, vierge marie, culte marial, priere, meditation, recueillement, culte, office religieux, paix, tolerance, exclusion, mariaphobie

11/03/2011

Le Carême !Bientôt Pâques?

Le Carême !Bientôt Pâques?

 notre dame du finistere,careme,paques,tradition,catholique,activite catholique,patrimoine bruxellois,marie,vierge marie,culte marial,priere,meditation,recueillement,culte,office religieux,paix,tolerance,exclusion

Un rappel :Le Mercredi des Cendres ,est le commencement des 40 jours du Carême,placé sous le signe du partage,du pardon,de la réconciliation et bien sur de la modération alimentaire ?

 

C'est pour tenir les quarante jours de jeûne et de privation, en dehors des dimanches qui sont toujours jours de fête et de résurrection - même en temps de Carême - que le début de celui-ci fut avancé au mercredi.

 

Pour souligner l'entrée en Carême, ce mercredi, s'est développé le geste symbolique d'imposition des cendres.

 

On trouve déjà le symbolisme des cendres dans l'Ancien Testament. Il évoque globalement la représentation du péché et la fragilité de l'être. On peut y lire que quand l'homme se recouvre de cendres, c'est qu'il veut montrer à Dieu qu'il reconnaît ses fautes. Par voie de conséquence, il demande à Dieu le pardon de ses péchés : il fait pénitence.

 

 

C'est sur ces bases que s'est construite la signification du Mercredi des Cendres, notamment parce qu'il marque l'ouverture d'une longue période de pénitence : le Carême.

 

À l'origine, seuls ceux qui avaient gravement péché recevaient "le sac et la cendre" pour se vêtir durant le temps de pénitence qui préparait à leur réintégration dans la communauté chrétienne.

 Puis, à partir du Xe siècle, ce geste s'est étendu à tous les fidèles, marquant ainsi le début d'une démarche de conversion, de retournement et d'effort sur soi pour se tourner vers le Seigneur (c'est le sens du mot pénitence). Si la cendre évoque la faiblesse de l'homme (cf. Genèse 3, 19 "Souviens-toi que tu es poussière…"), elle évoque aussi le péché et la fragilité de l'homme (cf. Sagesse 15, 10 ; Ézéchiel 28, 18 ; Malachie 3, 21) et son regret du péché (cf. Judith 4, 11-15 ; Ézéchiel 27, 30).

 notre dame du finistere,careme,paques,tradition,catholique,activite catholique,patrimoine bruxellois,marie,vierge marie,culte marial,priere,meditation,recueillement,culte,office religieux,paix,tolerance,exclusion

Pour les chrétiens, l'imposition des cendres est avant tout, un rite pénitentiel dont la signification est portée par la phrase que prononce le prêtre en faisant le geste : "Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle." (Marc 1, 15).

 

Les cendres que l'on utilise pour la célébration sont faites en brûlant les rameaux bénis au dimanche des rameaux de l'année précédente. Dans certaines paroisses, on commence le rite des cendres en brûlant un vieux rameau desséché. Le feu qui brûle le rameau évoque le feu de l'amour qui doit réduire en cendre tout ce qui est péché.

 

Après l'homélie, le prêtre bénit les cendres et s'il le juge opportun il les asperge d'eau bénite. Puis le prêtre impose les cendres sur le front de ceux qui s'approchent de lui en disant "Converti toi et crois à l'Évangile" ou bien "Souviens toi que tu es poussière et que tu retourneras en poussière".

Certains prêtres déposent un peu de cendres dans les mains au lieu de les imposer sur le front, mais la signification est la même. Le rite s'achève par la prière universelle.

 

Écrit en partie grâce à :

 

http://viechretienne.eglisejura.com/index.php?p=190

 

Le programme que nous trace l'Église, au jour de l'ouverture du Carême, tient dans les paroles qui accompagnent l'imposition des cendres : “Convertissez-vous et croyez à l'Évangile” Se convertir, c'est se tourner vers Dieu. Il s'agit moins de s'arracher à l'égoïsme, d'opter pour une conception nouvelle de la vie, que de se tourner vers Quelqu'un qui appelle. Pour accueillir un message, il faut d'abord lever les yeux vers le messager. C'est pourquoi Jésus a fait entendre l'appel à la conversion au moment où il allait annoncer aux hommes la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu (Marc 1, 15) et que Pierre a renouvelé le même appel le jour de la Pentecôte (Actes 2, 33) .

 

 

La conversion, à laquelle nous sommes conviés, va consister avant tout dans une intensification de notre relation personnelle avec Jésus-Christ.

Au lieu de « croire à l'Évangile » ,personnellement je préfère « appliquer l'enseignement » de Jésus-Christ ?

Il est bon de rappeler ,que Jésus-Christ n'a rien écrit ?

Donc ,chacun doit réfléchir ,comment il perçoit cet enseignement et comment le mettre en pratique ?

 

Une partie de cet article a été écrit avec l'aide de :

 

http://diaconos.unblog.fr/2008/01/30/mercredi-des-cendres...

 

 

à suivre et à vos commentaires . notre dame du finistere,careme,paques,tradition,catholique,activite catholique,patrimoine bruxellois,marie,vierge marie,culte marial,priere,meditation,recueillement,culte,office religieux,paix,tolerance,exclusion

 

 

 

09/03/2011

Notre-Dame du Finistère à Bruxelles .

notre dame du finistere,careme,paques,tradition,catholique,activite catholique,patrimoine bruxellois,marie,vierge marie,culte marial,priere,meditation,recueillement,culte,office religieux,paix,tolerance,exclusion

Notre-Dame du Finistère à Bruxelles .

 

L'église Notre-Dame du Finistère, construite au XVIIIe siècle, est une église paroissiale sise à la rue Neuve, à Bruxelles. Ce quartier étant très commerçant l’église est fort fréquentée par passants et visiteurs qui y cherchent calme, silence et un peu de repos.

 

 

 

Face à la trépidation et le mercantilisme de la rue neuve,l'Église est un havre inespéré pour la méditation,la prière.

Il y a un « micro-climat » !,qui apporte la paix et l'apaisement .

Cela vous change de la froideur ,l'ambiance glacée

et déprimante,du manque d'humanisme des lieux de Cultes Protestants et Évangéliques?

 

Origine et histoire

 

Déjà au XVe siècle une petite chapelle dédiée à Notre-Dame se trouvait dans ce quartier de jardins potagers situés alors à l’extrémité du territoire (Finis Terrae) de Bruxelles. D’où le nom qu’elle acquit de Notre-Dame du Finistère. Une autre tradition veut que le nom lui vienne d’une petite statue de Notre-Dame rapportée du cap Finistère en Espagne et devenue objet de la dévotion populaire.

 

La chapelle primitive fut détruite lors de l’invasion des Pays-Bas. Elle fut rebâtie en plus grand, grâce aux dons des pèlerins. En 1617 l’archevêque de Malines consacra solennellement le nouveau sanctuaire, et en 1620 la statue de Notre-Dame du Finistère y retrouva sa place.

Malades et affligés le fréquentaient assidûment.

 

Au XVIIe siècle, le quartier s’étant fort urbanisé, il est incorporé à la ville de Bruxelles. Pour cette nombreuse population on érigea une église paroissiale en 1646 qu’il fallut déjà agrandir 10 ans plus tard.

 

L’église que l’on voit aujourd’hui est la troisième. Commencée en 1708, elle fut achevée en 1730. Elle a un aspect de renaissance classique, même si l’influence du baroque brabançon, refusant des lignes droites trop sévères, y est perceptible.

L’effet général est assez réussi : une élégance sans recherche excessive.

 

L'église Notre-Dame du Finistère est un petit chef-d'œuvre tout simplement,conséquence de la ferveur Mariale.

notre dame du finistere,careme,paques,tradition,catholique,activite catholique,patrimoine bruxellois,marie,vierge marie,culte marial,priere,meditation,recueillement,culte,office religieux,paix,tolerance,exclusion

 

En 1828, la partie supérieure de la façade est construite et couronnée du lanterneau octogonal. Une statue de la vierge Marie entourée des 12 étoiles de l’Apocalypse y est fixée en 1857.

 

Chapelle de Notre-Dame du Bon Succès .

 

Une autre statue de la Vierge - miraculeuse et miraculée - a trouvé sa place dans l’église Notre-Dame du Finistère. D’origine écossaise elle était vénérée depuis le XVIIe siècle dans l’église des chanoines augustins.

Elle fut transférée au Finistère en 1814. Vu l’affluence des fidèles venant prier Notre-Dame du Bon succès, une chapelle latérale fut construite en 1854.

notre dame du finistere,careme,paques,tradition,catholique,activite catholique,patrimoine bruxellois,marie,vierge marie,culte marial,priere,meditation,recueillement,culte,office religieux,paix,tolerance,exclusion

 

Trésors artistiques

 

Quatre grands tableaux de confrérie, sur bois de chêne, datant de 1723, sont les œuvres les plus anciennes. Un autre, de la même époque est de Gaspard de Crayer (Saint Philippe Néri devant la Vierge Marie).

 

La chaire de vérité date de 1758 : architecture fantastique en chêne sculpté représentant la chute de l’humanité, entre l’arbre de vie et celui de la mort. Moïse avec les tables de la Loi, et Aaron le prêtre de l’ancienne alliance. Le Christ en croix est le nouvel arbre de vie.

 

Les autels en marbre blanc, des tableaux d’artistes belges (Joseph Van Severdonck, Charles de Groux) et le lutrin sont du XVIIIe siècle. De même que les vitraux (1870).

 

De nombreux Athées,viennent se recueillir ,un peu gauche ,ils se laissent pénétrer par l'ambiance positive ,qui règne dans L'Église .

 

À suivre ......

 

08/03/2011

Paix ! Caréme 2011

 

04/04/2010

deux milliards de chrétiens fêtent Pâques .

 

 

PROLOGUE :

Près de 2 3  jours en suspens !

Solides pannes et infections en tout genre .

 

Merci à tous ceux ,qui ont continués à visiter le Blog .

 

Joyeuses Pâques à tous .

Dimanche, deux milliards de chrétiens fêtent Pâques .

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/04/03/01016-20100403ARTFIG00014-dimanche-deux-milliards-de-chretiens-fetent-paques-.php


PAQUES

 

Une catholique chinoise prie lors de la messe de Pâques de l'église de Nantang (Pékin), en 2009. Crédits photo : AP

Hasard du calendrier, tous célèbrent cette année la résurrection du Christ le même jour. Une unité qui ne se traduit pas dans le dialogue œcuménique, plutôt en panne.

Dimanche matin, à l'aube, les chrétiens d'Ile-de-France sont invités à se rendre sur le parvis de la Défense pour célébrer ensemble ce qu'ils ont en commun: la foi en la résurrection du Christ.

 5000 personnes y sont attendues autour de leurs évêques -

 dont le cardinal André Vingt-Trois et Mgr Emmanuel, président de la Conférence des évêques orthodoxes de France - à 7h30,

 pour cette cérémonie œcuménique d'une heure.

 Une première avait eu lieu, en 2007, au même endroit, année où Pâques tombait déjà le même jour pour tous les chrétiens 

Soigneusement préparée, cette rencontre ne célébrera pas une unité de façade. Il existe, en France comme ailleurs, des liens fraternels authentiques entre les fidèles et responsables des différentes confessions chrétiennes. Les dialogues théologiques ne manquent pas, tout comme les initiatives communes. Pour les plus âgés, cette quête d'unité chrétienne - ce que l'on appelle «l'œcuménisme» - tient même du «miracle». Il y a encore cinquante ans, avant le concile Vatican II, l'œcuménisme était l'affaire de quelques pionniers, souvent incompris et parfois combattus.

Mais ces mêmes spécialistes, témoins de ce sympathique rapprochement, impensable naguère, déchantent aujourd'hui. Un groupe significatif d'entre eux, de toutes confessions, était d'ailleurs réuni, mi-février à Rome, pour tenter de jeter les bases d'une «déclaration commune» entre les Églises chrétiennes qui pourrait prendre «la forme d'une affirmation commune de leur foi baptismale et comprendre un commentaire du credo des apôtres et du “Notre Père”», selon le communiqué du Conseil pontifical pour l'unité des chrétiens. Preuve, s'il en est, que les choses veulent avancer mais, selon plusieurs témoins, le cœur n'y est plus.

L'un deux, André Birmelé, théologien protestant impliqué dans ces conversations théologiques internationales depuis des décennies, affirme: «D'une certaine manière les dialogues œcuméniques ont atteint leur but. Mais nous sommes entrés aujourd'hui dans une épreuve de vérité.»

Comme si l'œcuménisme entrait aujourd'hui dans une sorte de version III. Après une version I, les années 1970, marquée par le souffle du concile Vatican II où l'Église catholique tendait la main vers ses sœurs chrétiennes. Puis une version II, beaucoup plus austère et technique qui vit des théologiens de haut vol, échanger et se confronter sur les articles de la foi et l'organisation des Églises respectives.

Un jeune Espagnol reçoit une bougie lors de la Pâque orthodoxe, le 18 avril 2009, à Palma de Majorque.
Un jeune Espagnol reçoit une bougie lors de la Pâque orthodoxe, le 18 avril 2009, à Palma de Majorque. Crédits photo : ASSOCIATED PRESS

Un seul accord a été signé

L'actuelle version III est comparable aux négociations entre grands standards informatiques. Les ingénieurs des différentes maisons s'apprécient et connaissent parfaitement le fonctionnement des autres «systèmes». Mais personne n'est plus d'accord pour reconnaître que telle marque peut être considérée comme «la» référence. Le dialogue, techniquement poussé, est en fait politiquement bloqué, même si l'intention de tendre à l'unité est toujours affirmée. À cela s'ajoute une culture de réaffirmation des identités religieuses où l'œcuménisme devient l'affaire de quelques spécialistes qui se plaignent de leur «isolement».

Pour ces spécialistes, les questions apparemment importantes comme la Vierge Marie ou l'eucharistie, ne le sont plus car elles dépendent désormais d'une «question essentielle»: l'Église catholique tout comme l'Église orthodoxe sont-elles prêtes à accepter que les Églises protestantes soient considérées comme de véritables Églises?

Un exemple résume le tout. En cinquante ans, un seul accord œcuménique dogmatique a vraiment été signé. C'était en 1998 entre l'Église catholique et la Fédération luthérienne mondiale. Elles s'accordaient sur le principal point de rupture de la Réforme cinq siècles plus tôt: la «justification par la foi» en vue du salut éternel.

Pour la première fois, le cardinal Ratzinger, pressé par Jean-Paul II, qui voulait cet accord avant l'an 2000, fut mis en minorité par le conseil théologique de la congrégation pour la Doctrine de la foi. Jean-Paul II passa en force. Mais, dix mois plus tard, cette même congrégation publiait Dominus Jesus, qui réaffirmait la centralité de l'Église catholique et plaçaient les Églises protestantes au rang de simples «confessions», et non d'«Églises».

 
Les auteurs de l'article
du Figaro ont " oubliés !" les Chrétiens d'Orient et d'Afrique,et les autres Catholiques ?
soit environ  50 à 60 Millions de personnes ?
Par " Chrétiens d'Afrique ?" ,j'entends bien sur les Coptes,les Ethiopiens ,les Moraves etc.....

à vos avis

11/03/2010

PÂQUES 2010 : Tromperies : Protestants Jésus,Marie,et les autres............!

 

PÂQUES 2010 :

 

Tromperies : Protestants

 

Jésus,Marie14(42)
,et les autres............!

 

Du Dimanche des Rameaux ,à Pâques jusqu'à la Pentecôte ,

c'est une période exceptionnellement importante du Christianisme ,que nous vivons ,avec la Noël !

 

C'est le moment de relire « sa » Bible !

 

Mais surtout ,de lire une version Biblique différente !

 

Et d'y réfléchir !

afin de ne pas être des

 

«  perroquets »,des « automates » à la Messe de Pâques ?

 

C'est le moment de résister aux « intoxications » ,venant de nos « Frères..........?» Protestants ........

 

(avec certains Frères Protestants .......les Catholiques n'ont plus besoin d'avoir des ennemis !),

 

des autres Religions ,et de la Laïcité ........

 

 

Tromperie Trompeur, Trompeuse :

 

Mentir ,déformer les faits ,la vérité .

Trahir la confiance.

Profiter de l'ignorance.

Profiter des faiblesses ,des malheurs des autres.

Induire en erreur .

Influencer par n'importe quels arguments .

Utiliser la violence au besoin !

 

Ainsi ils s’appliquent par exemple

à un traître ,un menteur ,un manipulateur ......

 

 

Ils se sont dérobés comme leurs pères et ils ont agi sans fidélité.

On ne pouvait pas leur faire confiance pas plus qu’à l’arc dont la flèche dévie.

 

Psaumes 78:57 .

 

Mais ils ne risquent pas d’annoncer l'Évangile gratuitement,convenablement,

car ces gens-là sont de faux prophètes, des ouvriers malhonnêtes déguisés en apôtres du Christ.

II :

  1. tu n’auras pas deux manières de penser

  2. ni de parler,

  3. car la duplicité du langage est " un piège de la mort "

  4. (Voir Psaumes 21.6).

 

  1.  
    1. Ta parole ne sera pas menteuse,

    2. ni vaine,

    3. mais remplie d’effet.

 

XI :

  1. Mais si le docteur lui-même s’est perverti et enseigne une autre doctrine en vue de détruire,

  2. ne l’écoutez pas ;

  3. enseigne-t-il, par contre, pour accroître la justice et la connaissance du Seigneur, recevez-le comme le Seigneur.

 

  1. Tout prophète qui enseigne la vérité,

  2. sans mettre en pratique ce qu’il enseigne,

  3. est un faux prophète.

  4.  

 

DOCTRINE DU SEIGNEUR TRANSMISE AUX NATIONS PAR LES DOUZE APÔTRES:

 

LA DIDACHÉ .

 

2 Corinthiens 11:13

 

4 Jésus leur répondit: -Soyez sur vos gardes et faites bien attention pour que personne ne vous induise en erreur.

5 Car plusieurs viendront et se présenteront sous mon nom. Ils vous diront: Je suis le Messie, et ils induiront beaucoup de gens en erreur.

 

9.....................Tout le monde vous détestera parce que vous porterez mon nom.

10 A cause de cela, beaucoup de gens abandonneront la foi, on se dénoncera mutuellement et cela suscitera beaucoup de haine entre les uns et les autres.

11 De nombreux faux prophètes surgiront et ils entraîneront beaucoup de gens dans l’erreur et,

12 comme les gens vivront de plus en plus sans foi ni loi, et que le mal fera des progrès constants, l’amour du plus grand nombre se refroidira.

 

Matthieu : 24.

 

Veillez à ce que personne ne vous dépouille de votre foi et ne fasse de vous ses prisonniers par une “philosophie” trompeuse et décevante.

De tels enseignements s’inspirent de traditions de ce monde, tout humaines et élémentaires, et qui n’ont rien à voir avec le Christ.

 

Colossiens 2:8

 

Ce sont des gens possédés par l’amour de l’argent; ils chercheront à vous exploiter,

vous aussi, par des histoires inventées et des arguments trompeurs.

Mais leur condamnation n’est pas inopérante

et leur châtiment les suit sur leurs talons.

Celui qui doit l’exécuter ne dort pas.

 

2 Pierre 2:3

 

Je sais tes œuvres, ton labeur et ta persévérance,

et que tu ne peux tolérer les méchants.

Tu as mis à l’épreuve ceux qui se disent apôtres et ne le sont pas,

et tu les as trouvés menteurs.

 

Apocalypse 2:2 ;

 

A l'approche de 4 fêtes importantes ,j'invite les Catholiques en général,et les Catholiques Bruxellois en particulier ,

à se remettre en question ,

s'instruire,

s'informer ,

à agir,

et se préparer à confondre , tous ceux ,qui cherchent à nous détourner de notre Sainte Église Catholique ,fille de Jésus-Christ ..

 

 armoiries-vaticanVatican-counci2l-ii

Vatican II .

 

DÉCRET SUR L'APOSTOLAT DES LAÏCS

APOSTOLICAM ACTUOSITATEM

 

CHAPITRE PREMIER :

Vocation des laïcs à l’apostolat

 

2. Participation des laïcs à la mission de l’Église

 

L’Église est faite pour étendre le règne du Christ à toute la terre, pour la gloire de Dieu le Père ; elle fait ainsi participer tous les hommes à la rédemption et au salut ; par eux elle ordonne en vérité le monde entier au Christ.

 

On appelle apostolat toute activité du Corps mystique qui tend vers ce but : l’Église l’exerce par tous ses membres, toutefois de diverses manières.

 

En effet, la vocation chrétienne est aussi par nature vocation à l’apostolat..............

 

 

.............. Il y a dans l’Église diversité de ministères, mais unité de mission. .................

 

3. Fondements de l’apostolat des laïcs

 

Les laïcs tiennent de leur union même avec le Christ Chef le devoir et le droit d’être apôtres............................

 

...........La Bienheureuse Vierge Marie, Reine des Apôtres, est l’exemple parfait de cette vie spirituelle et apostolique.

 

Tandis qu’elle menait sur terre une vie semblable à celle de tous, remplie par les soins et les labeurs familiaux, Marie demeurait toujours intimement unie à son Fils et coopérait à l’oeuvre du Sauveur à un titre absolument unique................

 

à lire :

 

http://www.vatican.va/archive/hist_

councils/ii_vatican_council/index_fr.htm

À suivre 
et à vos commentaires .......
Toutes les réactions sont publiées ,
à l'exception des mails vulgaires,
injurieux ou anonymes .
Ce sont les "minables " 
qui envoient des mails anonymes ?
Sont également refusés : 
656506259
les tentatives d'intimidations , 
LARALEUSEal2a
les mails à caractèresmercantiles 
ou opportunistes .

30/04/2009

Chrétien Démocrate Francophone ;message corrigé


 

 

----- Original Message -----
From: MARIE COURTOY
Sent: Tuesday, April 28, 2009 9:11 AM
Subject: Fw: INVITATION - UNIVERSITE DE PRINTEMPS DU CDF 1,2,3 MAI 2009 -


chers amis,
voici les derniers détails du programme! A transmettre à tous vos amis et connaissances! vous avez une affiche-invitation en attaché.
A vendredi,
Marie-Claude, Marie et Dominique
 
Invitation à TOUS!   1, 2 et 3 mai 2009


UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS De Chrétien Démocrate Francophone

PROGRAMME

(sous réserve de modification)

Vendredi 1er mai 2009: POLITIQUE ET VALEURS CHRETIENNES

10h30 Pourquoi un parti s’appuyant sur les valeurs chrétiennes aujourd’hui ?

Pierre-Alexandre de MAERE d’AERTRYCKE, Président du CDF.

11h30 Chrétiens en politique. Thierry BOUTET, de Fondation Politique.

12h30 Lunch. Vente de sandwichs et de boissons sur place.

14h00 Ecologie et christianisme. Patrice de PLUNKETT, journaliste.

15h30 Les racines de l’identité européenne.

Gérard-François DUMONT, professeur à la Sorbonne.

16h30 Travail de lobbying au niveau des institutions européennes.

Catherine VIERLING, expert auprès des institutions européenne (Conseil de l'Europe et Parlement

européen) et secrétaire générale du forum européen des droits de l'Homme et de la Famille.

Samedi 2 mai 2009: LA PERSONNE HUMAINE, CENTRE DU DÉBAT

10h30 Les causes de la délinquance chez les jeunes. Jean de CODT, magistrat.

11h30 L’homme au centre de l’économie ? – Les leçons d’une crise.

Jean-Paul ANDRÉ-DUMONT, actuaire, conseiller auprès de Swiss Life Luxembourg.

12h30 Lunch - Vente de sandwichs et de boissons sur place.

14h00 La famille, meilleure école de vie. (en Néerlandais avec traduction).

Katrien NEIRINCKX, modératrice d’IDF Vlaanderen et mère de famille.

15h00 Le Sida et sa prévention. Dr Benoit Beuselinck, oncologue.

Dimanche 3 mai 2009: PILIERS POUR UNE RECONSTRUCTION

10h30 Réflexions sur l’enseignement.

Jean-Marie BOURGEOIS, secrétaire politique du CDF, licencié en Sciences Politiques et Relations

Internationales (ULB), enseignant.

11h30 La beauté sauvera le monde.

Elizabeth TOULET, fondatrice de l’Académie de théâtre pour enfants.

12h30 Lunch. Vente de sandwichs et de boissons sur place.

14h00 La tactique du salami.

Anne-Marie LIBERT, licenciée en Philosophie et en Sciences religieuses, professeur au Séminaire

de Namur.

15h00 Changement de société: pour une simplicité volontaire.

Jean-Bosco d’OTREPPE, étudiant UCLouvain-la-Neuve.

16h30 Conclusions et perspectives.

Pierre-Alexandre de MAERE D’AERTRYCKE, Président du CDF.

18h30 Sainte Messe à la Cathédrale de Namur.

Un temps de questions-réponses écrites sera prévu après chaque conférence

Lieu des conférences:

Facultés Notre-Dame de Namur, place du Palais de Justice. Faculté de Médecine. (M4)

PAF: Entrée gratuite. Participation bienvenue - ING 310-1590666-49 (communication: unif)

Contact: Université CDF - Rue de l’Etat, 1 - 5530 Yvoir - universitecdf@gmail.com - 0477.49.89.97

 
 


--------------------------------------------------------------------------------

Ce message entrant est certifié sans virus connu.
Analyse effectuée par AVG -
www.avg.fr
Version: 8.5.287 / Base de données virale: 270.12.8/2086 - Date: 04/29/09 06:37:00

13/04/2009

PAQUES 2009 SUITE et fin

   CATHOLIQUES CESSEZ DE VOUS TAIRE 

En provenance de : -------------------------------------------- levangileauquotidien

L'Evangile au Quotidien, 4 Quai KOCH - 67000 STRASBOURG - FRANCE
--------------------------------------------

l'EVANGILE AU QUOTIDIEN

Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle. Jn 6, 68


 

dimanche 12 avril 2009

Dimanche de Pâques : Saint Jour de Pâques, la Résurrection du Seigneur, solennité des solennités


L'Eglise fête : Dimanche de la Résurrection
Saint(s) du jour : Saint Sabas le Goth (334-372),  Saint Jules Ier (+ 352)

Voir le commentaire ci-dessous, ou cliquer ici
Saint Maxime de Turin : « Voici le jour d'allégresse et de joie »


Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean 20,1-9.

Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin, alors qu'il fait encore sombre. Elle voit que la pierre a été enlevée du tombeau. Le matin de Pâques, Marie-Madeleine couru trouver Simon-Pierre et l'autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l'a mis. » Pierre partit donc avec l'autre disciple pour se rendre au tombeau. Ils couraient tous les deux ensemble, mais l'autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau. En se penchant, il voit que le linceul est resté là ; cependant il n'entre pas. Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau, et il regarde le linceul resté là, et le linge qui avait recouvert la tête, non pas posé avec le linceul, mais roulé à part à sa place. C'est alors qu'entra l'autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit, et il crut. Jusque-là, en effet, les disciples n'avaient pas vu que, d'après l'Écriture, il fallait que Jésus ressuscite d'entre les morts.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Commentaire du jour :

Saint Maxime de Turin (?-vers 420), évêque
CC Sermon 53, sur le psaume 117 ; PL 57, 361 (trad. coll. Migne n°65, p. 126)

« Voici le jour d'allégresse et de joie »



      « Voici le jour que le Seigneur a fait, pour nous jour d'allégresse et de joie » (Ps 117,24). Ce n'est pas un hasard, mes frères, si nous lisons aujourd'hui ce psaume où le prophète nous convie à la joie et à l'allégresse, où le saint David invite toute la création à célébrer ce jour : car aujourd'hui la résurrection du Christ a ouvert le séjour des morts, les nouveaux baptisés de l'Église ont rajeuni la terre, l'Esprit Saint a montré le ciel. Ouvert, l'enfer rend ses morts ; rajeunie, la terre fait éclore les ressuscités ; et le ciel s'ouvre tout grand pour accueillir ceux qui montent vers lui.

      Le larron est monté au paradis (Lc 23,43) ; les corps des saints entrent dans la cité sainte (Mt 27,53)... À la résurrection du Christ, tous les éléments, dans une sorte d'élan, s'élèvent vers les hauteurs. L'enfer rend aux anges ceux qu'il gardait captifs, la terre envoie au ciel ceux qu'elle recouvrait, le ciel présente au Seigneur ceux qu'il a accueillis... La résurrection du Christ est pour les défunts la vie, pour les pécheurs le pardon, pour les saints la gloire. Ainsi le grand David invite toute la création à fêter la résurrection du Christ et l'incite à tressaillir de joie et d'allégresse en ce jour que le Seigneur a fait.

      Mais, direz-vous..., le ciel et l'enfer n'ont pas été établis dans le jour de ce monde ; peut-on donc demander à ces éléments de fêter un jour auquel ils échappent totalement ? Mais ce jour que le Seigneur a fait pénètre tout, contient tout, embrasse à la fois ciel, terre et enfer ! La lumière qu'est le Christ n'est pas arrêtée par des murs, ni brisée par les éléments, ni assombrie par les ténèbres. La lumière du Christ vraiment est un jour sans nuit, un jour sans fin. Partout elle resplendit, partout elle rayonne, partout elle demeure. 

l'EVANGILE AU QUOTIDIEN

Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle. Jn 6, 68


 

lundi 13 avril 2009

Le lundi de Pâques


L'Eglise fête : Lundi de Pâques
Saint(s) du jour : Saint Hermenegild (+ 586),  Bienheureuse Ida (1040-1113),  Saint Martin Ier (+ 655)

Voir le commentaire ci-dessous, ou cliquer ici
Pape Benoît XVI: « Va trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu » (Jn 20,17)


Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 28,8-15.

Vite, elles quittèrent le tombeau, tremblantes et toutes joyeuses, et elles coururent porter la nouvelle aux disciples. Et voici que Jésus vint à leur rencontre et leur dit : « Je vous salue. » Elles s'approchèrent et, lui saisissant les pieds, elles se prosternèrent devant lui. Alors Jésus leur dit : « Soyez sans crainte, allez annoncer à mes frères qu'ils doivent se rendre en Galilée : c'est là qu'ils me verront. » Tandis qu'elles étaient en chemin, quelques-uns des hommes chargés de garder le tombeau allèrent en ville annoncer aux chefs des prêtres tout ce qui s'était passé. Ceux-ci, après s'être réunis avec les anciens et avoir tenu conseil, donnèrent aux soldats une forte somme en leur disant : « Voilà ce que vous raconterez : 'Ses disciples sont venus voler le corps, la nuit pendant que nous dormions. ' Et si tout cela vient aux oreilles du gouverneur, nous lui expliquerons la chose, et nous vous éviterons tout ennui. » Les soldats prirent l'argent et suivirent la leçon. Et cette explication s'est propagée chez les Juifs jusqu'à ce jour.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Commentaire du jour :

Pape Benoît XVI
Homélie (trad. © L'Osservatore Romano rev.)

« Va trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu » (Jn 20,17)


      Dans l'atmosphère de la joie pascale, la liturgie nous reconduit au sépulcre où, selon le récit de saint Matthieu, Marie de Magdala et l'autre Marie, conduites par leur amour pour Jésus, étaient allées visiter sa tombe. L'évangéliste rapporte qu'il est venu à leur rencontre et a dit : « Soyez sans crainte, allez annoncer à mes frères qu'ils doivent se rendre en Galilée ; c'est là qu'ils me verront. » Ce fut vraiment une joie indicible qu'elles ont éprouvé en revoyant leur Seigneur et, pleines d'enthousiasme, elles ont couru en faire part aux disciples.

      Le Ressuscité nous répète à nous aussi, comme à ces femmes qui sont restées aux côtés de Jésus lors de la Passion, de ne pas avoir peur en devenant les messagers de l'annonce de sa résurrection. Celui qui rencontre Jésus ressuscité et qui s'en remet à lui docilement n'a rien à craindre. Tel est le message que les chrétiens sont appelés à diffuser jusqu'aux extrémités de la terre. La foi chrétienne, comme nous le savons, naît non de l'accueil d'une doctrine, mais de la rencontre avec une personne, avec le Christ mort et ressuscité. Dans notre existence quotidienne, il existe de nombreuses occasions pour communiquer aux autres notre foi de manière simple et convaincue, si bien que leur foi peut naître de notre rencontre.  





----------------------------------------------
Gérez votre abonnement directement en cliquant ICI


--------------------------------------------
* Le financement du fonctionnement et du développement dans de nouvelles langues de l'Evangile au Quotidien n'est assuré que par votre soutien généreux. Vous pouvez adresser votre contribution soit à l'adresse ci-dessous, soit directement en ligne depuis le site. Merci.
--------------------------------------------
L'Evangile au Quotidien, 4 Quai KOCH - 67000 STRASBOURG - FRANCE
--------------------------------------------






 


--------------------------------------------
* Le financement du fonctionnement et du développement dans de nouvelles langues de l'Evangile au Quotidien n'est assuré que par votre soutien généreux. Vous pouvez adresser votre contribution soit à l'adresse ci-dessous, soit directement en ligne depuis le site. Merci.
--------------------------------------------
L'Evangile au Quotidien, 4 Quai KOCH - 67000 STRASBOURG - FRANCE
--------------------------------------------

 


11/04/2009

PAQUES 2009 SUITE 4


  CATHOLIQUES CESSEZ DE VOUS TAIRE

En provenance de : -------------------------------------------- levangileauquotidien

L'Evangile au Quotidien, 4 Quai KOCH - 67000 STRASBOURG - FRANCE
--------------------------------------------

PASSIONLP049


l'EVANGILE AU QUOTIDIEN

Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle. Jn 6, 68


samedi 11 avril 2009

Le samedi saint - Dimanche de Pâques : Veillée Pascale


L'Eglise fête : Samedi Saint, Vigile Pascale
Saint(s) du jour : Saint Stanislas (+ 1079),  Sainte Gemma Galgani (+ 1903)

Voir le commentaire ci-dessous, ou cliquer ici
Bienheureux Guerric d'Igny :
« Voici le jour que le Seigneur a fait »


Evangile de Jésus-Christ selon saint Marc 16,1-8.

Le sabbat terminé, Marie Madeleine, Marie, mère de Jacques, et Salomé achetèrent des parfums pour aller embaumer le corps de Jésus. De grand matin, le premier jour de la semaine, elles se rendent au sépulcre au lever du soleil. Elles se disaient entre elles : « Qui nous roulera la pierre pour dégager l'entrée du tombeau ? » Au premier regard, elles s'aperçoivent qu'on a roulé la pierre, qui était pourtant très grande. En entrant dans le tombeau, elles virent, assis à droite, un jeune homme vêtu de blanc. Elles furent saisies de peur. Mais il leur dit : « N'ayez pas peur ! Vous cherchez Jésus de Nazareth, le Crucifié ? Il est ressuscité : il n'est pas ici. Voici l'endroit où on l'avait déposé. Et maintenant, allez dire à ses disciples et à Pierre : 'Il vous précède en Galilée. Là vous le verrez, comme il vous l'a dit. ' » Elles sortirent et s'enfuirent du tombeau, parce qu'elles étaient toutes tremblantes et hors d'elles-mêmes. Elles ne dirent rien à personne, car elles avaient peur.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Commentaire du jour :

Bienheureux Guerric d'Igny (v.1080-1157), abbé cistercien
3ème Sermon pour la Résurrection (trad. SC 202, p.249s rev.)

« Voici le jour que le Seigneur a fait »



      « Voici le jour que le Seigneur a fait. Tressaillons d'allégresse, réjouissons-nous en lui ! » (Ps 117,24) Frères, attendons le Seigneur en tressaillant d'allégresse, afin de le voir et de nous réjouir de sa lumière. Abraham a exulté à la seule pensée de voir le jour du Christ,  et il a mérité ainsi de le voir et de s'en réjouir (Jn 8,56). Toi aussi, il te faut veiller chaque jour aux portes de la Sagesse (Pr 8,34)..., avec Marie Madeleine monter la garde à la porte au tombeau du Christ. Alors, j'en suis sûr, tu éprouveras avec elle combien est vrai ce qu'on lit dans l'Écriture au sujet de la Sagesse en personne, qui est le Christ : « Ceux qui l'aiment la contemplent sans peine, car elle se laisse découvrir par ceux qui la cherchent » (Sg 6,12)...

      Lui-même en a fait la promesse : « J'aime ceux qui m'aiment, et ceux qui demeurent vigilants pour me chercher me trouveront » (Pr 8,17). C'est ainsi que Marie a trouvé Jésus dans la chair, elle qui veillait en venant au tombeau alors qu'il faisait encore sombre. Toi, il est vrai, tu ne dois plus le connaître selon la chair (2Co 5,16) mais selon l'esprit. Mais tu le trouveras spirituellement si tu cherches avec un désir semblable à celui de Marie... : « Mon âme t'a désiré pendant la nuit ; au plus profond de moi, mon esprit te cherche » (Is 26,9). Dis avec le psalmiste : « Dieu, mon Dieu, je te cherche dès l'aurore ; mon âme a soif de toi » (62,2)...

      Veillez donc, frères, et priez intensément !... Veillez d'autant mieux que pointe déjà l'aurore du jour sans déclin... Oui, « voici pour nous l'heure de sortir du sommeil, car la nuit est déjà avancée, le jour est proche » (Rm 13,11-12). Veillez donc, pour que la Lumière du matin, le Christ, se lève sur vous, lui dont « le lever est prêt comme celui de l'aurore » (Os 6,3), car il est prêt à renouveler souvent le mystère de sa résurrection matinale en faveur de ceux qui veillent pour lui. Alors, le coeur jubilant, tu pourras chanter : « Le Seigneur Dieu nous a illuminés. Voici le jour que le Seigneur a fait, réjouissons-nous en lui ! »   





----------------------------------------------


--------------------------------------------
* Le financement du fonctionnement et du développement dans de nouvelles langues de l'Evangile au Quotidien n'est assuré que par votre soutien généreux. Vous pouvez adresser votre contribution soit à l'adresse ci-dessous, soit directement en ligne depuis le site. Merci.
--------------------------------------------
L'Evangile au Quotidien, 4 Quai KOCH - 67000 STRASBOURG - FRANCE
--------------------------------------------

10/04/2009

PAQUES 2009 SUITE 3

En provenance de : -------------------------------------------- levangileauquotidien

L'Evangile au Quotidien, 4 Quai KOCH - 67000 STRASBOURG - FRANCE
--------------------------------------------

l'EVANGILE AU QUOTIDIEN

Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle. Jn 6, 68


vendredi 10 avril 2009

Le vendredi saint : Célébration de la Passion du Seigneur

CROIX92

L'Eglise fête : Vendredi Saint
Saint(s) du jour : Saint Michel des Saints (1591-1624),  Saint Fulbert (960-1029)

Voir le commentaire ci-dessous, ou cliquer ici
Sévérien de Gabala :
La croix, arbre de vie


Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean 18,1-40.19,1-42.

Après avoir ainsi parlé, Jésus sortit avec ses disciples et traversa le torrent du Cédron ; il y avait là un jardin, dans lequel il entra avec ses disciples. Judas, qui le livrait, connaissait l'endroit, lui aussi, car Jésus y avait souvent réuni ses disciples. Judas prit donc avec lui un détachement de soldats, et des gardes envoyés par les chefs des prêtres et les pharisiens. Ils avaient des lanternes, des torches et des armes. Alors Jésus, sachant tout ce qui allait lui arriver, s'avança et leur dit : « Qui cherchez-vous ? » Ils lui répondirent : « Jésus le Nazaréen. » Il leur dit : « C'est moi. » Judas, qui le livrait, était au milieu d'eux. Quand Jésus leur répondit : « C'est moi », ils reculèrent, et ils tombèrent par terre. Il leur demanda de nouveau : « Qui cherchez-vous ? » Ils dirent : « Jésus le Nazaréen. » Jésus répondit : « Je vous l'ai dit : c'est moi. Si c'est bien moi que vous cherchez, ceux-là, laissez-les partir. » (Ainsi s'accomplissait la parole qu'il avait dite : « Je n'ai perdu aucun de ceux que tu m'as donnés ». ) Alors Simon-Pierre, qui avait une épée, la tira du fourreau ; il frappa le serviteur du grand prêtre et lui coupa l'oreille droite. Le nom de ce serviteur était Malcus. Jésus dit à Pierre : « Remets ton épée au fourreau. Est-ce que je vais refuser la coupe que le Père m'a donnée à boire ? » Alors les soldats, le commandant et les gardes juifs se saisissent de Jésus et l'enchaînent. Ils l'emmenèrent d'abord chez Anne, beau-père de Caïphe, le grand prêtre de cette année-là. (C'est Caïphe qui avait donné aux Juifs cet avis : « Il vaut mieux qu'un seul homme meure pour tout le peuple. » ) Simon-Pierre et un autre disciple suivaient Jésus. Comme ce disciple était connu du grand prêtre, il entra avec Jésus dans la cour de la maison du grand prêtre, mais Pierre était resté dehors, près de la porte. Alors l'autre disciple - celui qui était connu du grand prêtre - sortit, dit un mot à la jeune servante qui gardait la porte, et fit entrer Pierre. La servante dit alors à Pierre : « N'es-tu pas, toi aussi, un des disciples de cet homme-là ? » Il répondit : « Non, je n'en suis pas ! » Les serviteurs et les gardes étaient là ; comme il faisait froid, ils avaient allumé un feu pour se réchauffer. Pierre était avec eux, et se chauffait lui aussi. Or, le grand prêtre questionnait Jésus sur ses disciples et sur sa doctrine. Jésus lui répondit : « J'ai parlé au monde ouvertement. J'ai toujours enseigné dans les synagogues et dans le Temple, là où tous les Juifs se réunissent, et je n'ai jamais parlé en cachette. Pourquoi me questionnes-tu ? Ce que j'ai dit, demande-le à ceux qui sont venus m'entendre. Eux savent ce que j'ai dit. » A cette réponse, un des gardes, qui était à côté de Jésus, lui donna une gifle en disant : « C'est ainsi que tu réponds au grand prêtre ! » Jésus lui répliqua : « Si j'ai mal parlé, montre ce que j'ai dit de mal ; mais si j'ai bien parlé, pourquoi me frappes-tu ? » Anne l'envoya, toujours enchaîné, au grand prêtre Caïphe. Simon-Pierre était donc en train de se chauffer ; on lui dit : « N'es-tu pas un de ses disciples, toi aussi ? » Il répondit : « Non, je n'en suis pas ! » Un des serviteurs du grand prêtre, parent de celui à qui Pierre avait coupé l'oreille, insista : « Est-ce que je ne t'ai pas vu moi-même dans le jardin avec lui ? » Encore une fois, Pierre nia. A l'instant le coq chanta. Alors on emmène Jésus de chez Caïphe au palais du gouverneur. C'était le matin. Les Juifs n'entrèrent pas eux-mêmes dans le palais, car ils voulaient éviter une souillure qui les aurait empêchés de manger l'agneau pascal. Pilate vint au dehors pour leur parler : « Quelle accusation portez-vous contre cet homme ? » Ils lui répondirent : « S'il ne s'agissait pas d'un malfaiteur, nous ne te l'aurions pas livré. » Pilate leur dit : « Reprenez-le, et vous le jugerez vous-mêmes suivant votre loi. » Les Juifs lui dirent : « Nous n'avons pas le droit de mettre quelqu'un à mort. » Ainsi s'accomplissait la parole que Jésus avait dite pour signifier de quel genre de mort il allait mourir. Alors Pilate rentra dans son palais, appela Jésus et lui dit : « Es-tu le roi des Juifs ? » Jésus lui demanda : « Dis-tu cela de toi-même, ou bien parce que d'autres te l'ont dit ? Pilate répondit : « Est-ce que je suis Juif, moi ? Ta nation et les chefs des prêtres t'ont livré à moi : qu'as-tu donc fait ? » Jésus déclara : « Ma royauté ne vient pas de ce monde ; si ma royauté venait de ce monde, j'aurais des gardes qui se seraient battus pour que je ne sois pas livré aux Juifs. Non, ma royauté ne vient pas d'ici. » Pilate lui dit : « Alors, tu es roi ? » Jésus répondit : « C'est toi qui dis que je suis roi. Je suis né, je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité. Tout homme qui appartient à la vérité écoute ma voix. » Pilate lui dit : « Qu'est-ce que la vérité ? » Après cela, il sortit de nouveau pour aller vers les Juifs, et il leur dit : « Moi, je ne trouve en lui aucun motif de condamnation. Mais c'est la coutume chez vous que je relâche quelqu'un pour la Pâque : voulez-vous que je vous relâche le roi des Juifs ? » Mais ils se mirent à crier : « Pas lui ! Barabbas ! » (Ce Barabbas était un bandit. ) Alors Pilate ordonna d'emmener Jésus pour le flageller. Les soldats tressèrent une couronne avec des épines, et la lui mirent sur la tête ; puis ils le revêtirent d'un manteau de pourpre. Ils s'avançaient vers lui et ils disaient : « Honneur à toi, roi des Juifs ! » Et ils le giflaient. Pilate sortit de nouveau pour dire aux Juifs : « Voyez, je vous l'amène dehors pour que vous sachiez que je ne trouve en lui aucun motif de condamnation. » Alors Jésus sortit, portant la couronne d'épines et le manteau de pourpre. Et Pilate leur dit : « Voici l'homme. » Quand ils le virent, les chefs des prêtres et les gardes se mirent à crier : « Crucifie-le ! Crucifie-le ! » Pilate leur dit : « Reprenez-le, et crucifiez-le vous-mêmes ; moi, je ne trouve en lui aucun motif de condamnation. » Les Juifs lui répondirent : « Nous avons une Loi, et suivant la Loi il doit mourir, parce qu'il s'est prétendu Fils de Dieu. » Quand Pilate entendit ces paroles, il redoubla de crainte. Il rentra dans son palais, et dit à Jésus : « D'où es-tu ? » Jésus ne lui fit aucune réponse. Pilate lui dit alors : « Tu refuses de me parler, à moi ? Ne sais-tu pas que j'ai le pouvoir de te relâcher, et le pouvoir de te crucifier ? » Jésus répondit : « Tu n'aurais aucun pouvoir sur moi si tu ne l'avais reçu d'en haut ; ainsi, celui qui m'a livré à toi est chargé d'un péché plus grave. » Dès lors, Pilate cherchait à le relâcher ; mais les Juifs se mirent à crier : « Si tu le relâches, tu n'es pas ami de l'empereur. Quiconque se fait roi s'oppose à l'empereur. » En entendant ces paroles, Pilate amena Jésus au-dehors ; il le fit asseoir sur une estrade à l'endroit qu'on appelle le Dallage (en hébreu : Gabbatha). C'était un vendredi, la veille de la Pâque, vers midi. Pilate dit aux Juifs : « Voici votre roi. » Alors ils crièrent : « A mort ! A mort ! Crucifie-le ! » Pilate leur dit : « Vais-je crucifier votre roi ? » Les chefs des prêtres répondirent : « Nous n'avons pas d'autre roi que l'empereur. » Alors, il leur livra Jésus pour qu'il soit crucifié, et ils se saisirent de lui. Jésus, portant lui-même sa croix, sortit en direction du lieu dit : Le Crâne, ou Calvaire, en hébreu : Golgotha. Là, ils le crucifièrent, et avec lui deux autres, un de chaque côté, et Jésus au milieu. Pilate avait rédigé un écriteau qu'il fit placer sur la croix, avec cette inscription : « Jésus le Nazaréen, roi des Juifs. » Comme on avait crucifié Jésus dans un endroit proche de la ville, beaucoup de Juifs lurent cet écriteau, qui était libellé en hébreu, en latin et en grec. Alors les prêtres des Juifs dirent à Pilate : « Il ne fallait pas écrire : 'Roi des Juifs' ; il fallait écrire : 'Cet homme a dit : Je suis le roi des Juifs'. » Pilate répondit : « Ce que j'ai écrit, je l'ai écrit. » Quand les soldats eurent crucifié Jésus, ils prirent ses habits ; ils en firent quatre parts, une pour chacun. Restait la tunique ; c'était une tunique sans couture, tissée tout d'une pièce de haut en bas. Alors ils se dirent entre eux : « Ne la déchirons pas, tirons au sort celui qui l'aura. » Ainsi s'accomplissait la parole de l'Écriture : Ils se sont partagé mes habits ; ils ont tiré au sort mon vêtement. C'est bien ce que firent les soldats. Or, près de la croix de Jésus se tenait sa mère, avec la soeur de sa mère, Marie femme de Cléophas, et Marie Madeleine. Jésus, voyant sa mère, et près d'elle le disciple qu'il aimait, dit à sa mère : « Femme, voici ton fils. » Puis il dit au disciple : « Voici ta mère. » Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui. Après cela, sachant que désormais toutes choses étaient accomplies, et pour que l'Écriture s'accomplisse jusqu'au bout, Jésus dit : « J'ai soif. » Il y avait là un récipient plein d'une boisson vinaigrée. On fixa donc une éponge remplie de ce vinaigre à une branche d'hysope, et on l'approcha de sa bouche. Quand il eut pris le vinaigre, Jésus dit : « Tout est accompli. » Puis, inclinant la tête, il remit l'esprit. Comme c'était le vendredi, il ne fallait pas laisser des corps en croix durant le sabbat (d'autant plus que ce sabbat était le grand jour de la Pâque). Aussi les Juifs demandèrent à Pilate qu'on enlève les corps après leur avoir brisé les jambes. Des soldats allèrent donc briser les jambes du premier, puis du deuxième des condamnés que l'on avait crucifiés avec Jésus. Quand ils arrivèrent à celui-ci, voyant qu'il était déjà mort, ils ne lui brisèrent pas les jambes, mais un des soldats avec sa lance lui perça le côté ; et aussitôt, il en sortit du sang et de l'eau. Celui qui a vu rend témoignage, afin que vous croyiez vous aussi. (Son témoignage est véridique et le Seigneur sait qu'il dit vrai. ) Tout cela est arrivé afin que cette parole de l'Écriture s'accomplisse : Aucun de ses os ne sera brisé. Et un autre passage dit encore : Ils lèveront les yeux vers celui qu'ils ont transpercé. Après cela, Joseph d'Arimathie, qui était disciple de Jésus, mais en secret par peur des Juifs, demanda à Pilate de pouvoir enlever le corps de Jésus. Et Pilate le permit. Joseph vint donc enlever le corps de Jésus. Nicodème (celui qui la première fois était venu trouver Jésus pendant la nuit) vint lui aussi ; il apportait un mélange de myrrhe et d'aloès pesant environ cent livres. Ils prirent le corps de Jésus, et ils l'enveloppèrent d'un linceul, en employant les aromates selon la manière juive d'ensevelir les morts. Près du lieu où Jésus avait été crucifié, il y avait un jardin, et dans ce jardin, un tombeau neuf dans lequel on n'avait encore mis personne. Comme le sabbat des Juifs allait commencer, et que ce tombeau était proche, c'est là qu'ils déposèrent Jésus.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Commentaire du jour :

Sévérien de Gabala (?-vers 408), évêque en Syrie
6e Homélie sur la création du monde, 5-6 (trad. Soeur Isabelle de la Source, Lire la Bible; Médiaspaul 1988, t. 1, p. 31)

La croix, arbre de vie



      Il y avait au milieu du Paradis un arbre. Le serpent s'en servit pour tromper nos premiers parents. Remarquez cette chose étonnante : pour abuser l'homme, le serpent va recourir à un sentiment inhérent à sa nature. En façonnant l'homme, le Seigneur en effet avait mis en lui, outre une connaissance générale de l'univers, le désir de Dieu. Dès que le démon découvrit ce désir ardent, il dit à l'homme : « Vous deviendrez comme des dieux (Gn 3,5). Maintenant vous n'êtes que des hommes et vous ne pouvez pas être toujours avec Dieu ; mais si vous devenez comme des dieux, vous serez toujours avec lui »... Ainsi, c'est le désir d'être égal à Dieu qui séduisit la femme..., elle mangea et elle engagea l'homme à en faire autant... Or, après la faute, « Adam entendit la voix du Seigneur qui se promenait dans le Paradis vers le soir » (Gn 3,8)... Béni soit le Dieu des saints d'avoir visité Adam vers le soir ! Et de le visiter encore maintenant vers le soir, sur la croix.

      Car c'est bien à l'heure où Adam venait de manger que le Seigneur souffrit sa passion, à ces heures marquées par la faute et le jugement, c'est-à-dire entre la sixième heure et la neuvième. À la sixième heure, Adam mangea, selon la loi de la nature ; ensuite il se cacha. Et vers le soir, Dieu vint à lui.

      Adam avait désiré devenir Dieu ; il avait désiré une chose impossible. Le Christ a comblé ce désir. « Tu as voulu devenir, dit-il, ce que tu ne pouvais être ; mais moi, je désire devenir homme, et je le peux. Dieu fait tout le contraire de ce que tu as fait en te laissant séduire. Tu as désiré ce qui était au-dessus de toi ; je prends, moi, ce qui est au-dessous de moi. Tu as désiré être l'égal de Dieu ; je veux, moi, devenir l'égal de l'homme... Tu as désiré devenir Dieu et tu ne l'as pas pu. Moi, je me fais homme, pour rendre possible ce qui était impossible. » Oui, c'est bien pour cela que Dieu est venu. Il en témoigne à ses apôtres : « J'ai désiré d'un grand désir manger cette pâque avec vous » (Lc 22,15)... Il est descendu vers le soir et il a dit : « Adam, où es-tu ? » (Gn 3,9)... Celui qui est venu pour souffrir est le même que celui qui est descendu dans le Paradis.




 


Pâques 2009 la Suite

------------------------------------------------------------------------------------

EN PROVENANCE DE :

« L’EVANGILE AU QUOTIDIEN », 4, QUAI KOCH   F-67000 STRASBOURG

www.levangileauquotidien.org

à visiter

à s'inscrire

à encourager .

L’EVANGILE AU QUOTIDIEN

--------------------------------------------------------------------------------

www.levangileauquotidien.org

« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle »  Jn 6, 68

 

Chère Madame, Cher Monsieur,

Chers abonnés,

 

« Qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans le ciel, sur la terre et dans les enfers, parce que le Seigneur s’est fait obéissant jusqu’à la mort, et la mort sur la croix. C’est pourquoi le Seigneur Jésus Christ est dans la gloire de Dieu le Père. » (Phil. 2, 10, 8, 11)

 

Nous sommes entrés dans la Semaine Sainte qui nous conduit, à travers la Passion du Christ, jusqu’à la joie de Sa résurrection. Là est le cœur de notre foi et la cause de notre joie.

 

Chers abonnés, nous souhaitons à chacun d’entre vous de vivre pleinement cette sainte semaine, d’oublier l’agitation quotidienne pour prendre le temps de contempler le cœur de notre foi : la mort et la résurrection de Notre Seigneur. Nous espérons que l’Evangile au Quotidien pourra vous y aider.

 

Vous remerciant pour votre soutien et votre fidélité, nous vous souhaitons une très heureuse fête. Que Dieu le Père, qui a voulu que son Fils souffrit pour nous le supplice de la croix afin de nous délivrer de la puissance de l’ennemi, nous accorde la grâce de parvenir à la résurrection !

 

L’Equipe française de l’Evangile au Quotidien

Sr. Anne-Emmanuel, Eric, Isabelle, Bertrand, Thérèse et Grégor.

 

 

PS : Avec l’aide de Dieu, l'Evangile au Quotidien continue de se développer. Le service existe à présent en dix versions linguistiques et est adressé chaque jour à plus de 400.000 abonnés. Nous vous remercions très vivement pour votre soutien fidèle et vos prières pour le service, son équipe et l’ensemble des abonnés. Nous vous encourageons à proposer à vos proches et amis de s'abonner. C'est une façon concrète et à la portée de tous de participer à notre action d'évangélisation. (Voir ici)

Vous pouvez également inviter vos mouvements et paroisses à inclure la page de l'Evangile au Quotidien sur leur site en utilisant le "Reader Evangelizo" (Voir ici), ou encore imprimer les tracts et affiches de l'Evangile au Quotidien (Voir ici).

 

Vous le savez, le financement de « l’Evangile au Quotidien » est assuré exclusivement par votre générosité. Si vous souhaitez contribuer au financement de "l’Evangile au Quotidien" (et bénéficier d’une réduction d’impôts pour l’année 2009, adressez un don, soit directement depuis la page sécurisée accessible par le menu « Faire un don », soit par courrier postal à l’adresse suivante : L’EVANGILE AU QUOTIDIEN, 4, QUAI KOCH, 67000 STRASBOURG.

                         ==========================

 Le Capitalisme Athée : c'est formidable .......

http://acatoreflexion.skynetblogs.be/post/6555993/le-capitalisme-athee--cest-formidable-

PAUVRETE01unemaigrde04-9bf18


Le Capitalisme Athée : c'est formidable .......

pauvre-4pauvreteFROID
PAUVRETEper07

Le Capitalisme, l’Athéisme, la Laïcité ne font pas le bonheur des gens.

Les riches plus riches ,les pauvres plus pauvres ,

PAUVRETEsdf1


c’est tout le programme des Athées,

des tenants du Capitalisme ,

des tenants de la Laïcité,

des Agnostiques …etc…..etc……..

Jésus a dit :

« Il est impossible d’aimer Dieu et l’argent ? »

J’ajouterais qu’il est impossible

d’aimer son prochain et d’aimer l’argent ?

 

Inégalités de revenus et pauvreté en hausse dans la majeure partie des pays de l'OCDE

Adresse Émail : 


Toutes les réactions sont les bienvenues et publiées ' (Si VOUS le désirez),
de toute façon ,nous en tenons compte :
,à l'exception des mails vulgaires ,injurieux ou anonymes .

 http://acatoreflexion.skynetblogs.be/

  Le mot progrès n'aura aucun sens tant qu'il y aura des enfants malheureux.

 Un estomac creux n'est pas un bon conseiller politique.

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.

Albert einstein

Vous n'avez rien vu ! Citoyens !

PAUVRETEFOULE03

 

Tous ceux

qui disent

qu'on peut être heureux

et libre dans la pauvreté,

sont des menteurs,

des fous et

des sots.

 Citations

de Marie de Vichy-

Chamrond,

marquise du Deffand

 

Évite d'insulter le pauvre,

de mépriser le pauvre ,

car il demeure

toujours à tes cotés ?

Et rien n'est plus terrible ,

que la vengeance

de ceux

qui n'ont rien à perdre .....! 

 

Des gens "intelligents"pensent  pour vous !
Et ils vous surveillent !!!!!!
ANASTASIE 
Citoyens ! Taisez-vous !       CENSUREAVEUGLE2MAIN 
Ne réfléchissez pas !  
Soyez des soumis!



PAQUES 2009

l'EVANGILE AU QUOTIDIEN

Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle. Jn 6, 68


jeudi 09 avril 2009

Le jeudi saint : Messe du soir du Jeudi-saint en mémoire de la Cène du Seigneur


L'Eglise fête : Jeudi Saint
Saint(s) du jour : Saint Gauthier (1030-1095)

Voir le commentaire ci-dessous, ou cliquer ici
Pape Benoît XVI:
« Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis » (Jn 15,13)


Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean 13,1-15.

Avant la fête de la Pâque, sachant que l'heure était venue pour lui de passer de ce monde à son Père, Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu'au bout. Au cours du repas, alors que le démon a déjà inspiré à Judas Iscariote, fils de Simon, l'intention de le livrer, Jésus, sachant que le Père a tout remis entre ses mains, qu'il est venu de Dieu et qu'il retourne à Dieu, se lève de table, quitte son vêtement, et prend un linge qu'il se noue à la ceinture ; puis il verse de l'eau dans un bassin, il se met à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu'il avait à la ceinture. Il arrive ainsi devant Simon-Pierre. Et Pierre lui dit : « Toi, Seigneur, tu veux me laver les pieds ! » Jésus lui déclara : « Ce que je veux faire, tu ne le sais pas maintenant ; plus tard tu comprendras. » Pierre lui dit : « Tu ne me laveras pas les pieds ; non, jamais ! » Jésus lui répondit : « Si je ne te lave pas, tu n'auras point de part avec moi. » Simon-Pierre lui dit : « Alors, Seigneur, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête ! » Jésus lui dit : « Quand on vient de prendre un bain, on n'a pas besoin de se laver : on est pur tout entier. Vous-mêmes, vous êtes purs, . . . mais non pas tous. » Il savait bien qui allait le livrer ; et c'est pourquoi il disait : « Vous n'êtes pas tous purs. » Après leur avoir lavé les pieds, il reprit son vêtement et se remit à table. Il leur dit alors : « Comprenez-vous ce que je viens de faire ? Vous m'appelez 'Maître' et 'Seigneur', et vous avez raison, car vraiment je le suis. Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. C'est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j'ai fait pour vous.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Commentaire du jour :

Pape Benoît XVI
Exhortation apostolique « Sacramentum caritatis » (trad. DC 2377, p. 303 © copyright Libreria Editrice Vaticana)

« Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis » (Jn 15,13)



      Sacrement de l'amour, la sainte eucharistie est le don que Jésus Christ fait de lui-même, nous révélant l'amour infini de Dieu pour tout homme. Dans cet admirable sacrement se manifeste l'amour « le plus grand », celui qui pousse « à donner sa vie pour ses amis » (Jn 15,13). En effet, Jésus « les aima jusqu'au bout ». Par cette expression, l'évangéliste introduit le geste d'humilité infinie accompli par Jésus : avant de mourir pour nous sur la croix, se nouant un linge à la ceinture, il lave les pieds de ses disciples. De la même manière, dans le sacrement de l'eucharistie, Jésus continue de nous aimer « jusqu'au bout », jusqu'au don de son corps et de son sang. Quel émerveillement a dû saisir le coeur des disciples face aux gestes et aux paroles du Seigneur au cours de la Cène ! Quelle merveille doit susciter aussi dans notre coeur le mystère eucharistique !...

      En effet, dans ce sacrement, le Seigneur se fait nourriture pour l'homme assoiffé de vérité et de liberté. Puisque seule la vérité peut nous rendre vraiment libres (Jn 8,36), le Christ se fait pour nous nourriture de Vérité... Tout homme porte en effet en lui le désir inextinguible de la vérité, ultime et définitive. C'est pourquoi le Seigneur Jésus, « le Chemin, la Vérité et la Vie » (Jn 14,6), s'adresse au coeur désirant de l'homme, qui se sent pèlerin et assoiffé, au coeur qui aspire ardemment à la source de la vie, au coeur quêtant la vérité. En effet, Jésus Christ est la vérité faite personne, qui attire le monde à lui...

      Dans le sacrement de l'eucharistie, Jésus nous montre en particulier la vérité de l'amour, qui est l'essence même de Dieu. C'est cette vérité évangélique qui intéresse tout homme et tout l'homme. Par conséquent, l'Église, qui trouve dans l'eucharistie son centre vital, s'engage sans cesse à annoncer à tous, « à temps et à contretemps » (2Tm 4,2), que Dieu est amour. C'est justement parce que le Christ s'est fait pour nous nourriture de la vérité que l'Église s'adresse à l'homme, l'invitant à accueillir librement le don de Dieu. 


--------------------------------------------
* Le financement du fonctionnement et du développement dans de nouvelles langues de l'Evangile au Quotidien n'est assuré que par votre soutien généreux. Vous pouvez adresser votre contribution soit à l'adresse ci-dessous, soit directement en ligne depuis le site. Merci.
--------------------------------------------
L'Evangile au Quotidien, 4 Quai KOCH - 67000 STRASBOURG - FRANCE
--------------------------------------------

24/03/2008

Pâques de Benoît XVI

Pâques de Benoît XVI,PHOTOS et TEXTES de Yahoo Actualités ,que nous remercions pour ses précieuses informations .

VATICAN1-nuns-walk-in-the-rain-during-mass-in-st-peter

Les fêtes de Pâques de Benoît XVI: Tibet, Moyen-Orient et liberté religieuse.

VATICAN6-des-millions-de-chretiens-celebrent-paques-dans-le-monde

Par Martine NOUAILLE AFP
- Dimanche 23 mars,
 15h24VATICAN7-people-walk-in-the-rain-during-mass-in-st-peter

CITE DU VATICAN

1VATICANf-people-under-umbrellas-attending-mass-led-by

(AFP)

409396VATICAN9-people-under-umbrellas-are-seen-attending-mass-led-by-pope

- Le Pape Benoît XVI pape-a-renonce-porter-la-croix

pape-pris-pour-cible-par-oussama-ben-laden-dans

PAPE-des-millions-de-chretiens-celebrent-paques-dans-le-monde


a appelé dimanche à la paix au Tibet, au Moyen-Orient et au Darfour dans un message au monde lancé depuis le Vatican qui a conclu des fêtes de Pâques placées sous le signe de la liberté religieuse.

pape-benoit-xvi-a-conclu-les-fetes-pascales-en

Après la veillée pascale marquée par le baptême de sept adultes dont un ancien musulman, c'est sous une pluie diluvienne que le chef de l'Eglise catholique pope-benedict-xvi-at-center-greets-the-faithful-as-he
a célébré place St-Pierre la messe de Pâques et donné sa bénédiction "urbi et orbi" (à la ville et au monde) retransmise par les télévisions de 67 pays.

Devant la marée de parapluies des fidèles rassemblés sur la place,pope-benedict-xvi-at-right-under-white-umbrella-on-his
il a adressé ses voeux de bonnes fêtes de Pâques en 63 langues dont l'arabe et le chinois.

Protégé des intempéries par un vaste dais installé sur le parvis de la basilique St-Pierre,pope-benedict-xvi-at-right-under-white-umbrella-on-his
Benoît XVI a dit que Pâques, qui célèbre la résurrection du Christ, était pour les chrétiens "un appel à (se) convertir à l'amour", "une invitation à vivre en refusant la haine et l'égoïsme".pope-benedict-xvi-delivers-the-urbi-et-orbi-latin-for

"Comment ne pas penser en ce moment à certaines régions africaines, telles que le Darfour et la Somalie, au Moyen-Orient tourmenté, et spécialement à la Terre sainte, à l'Irak au Liban et enfin au Tibet, régions pour lesquelles pope-benedict-xvi-greets-the-faithful-as-he-celebrates-mass
j'encourage la recherche de solutions qui sauvegardent le bien et la paix", a-t-il dit.

Le pape avait déjà lancé mercredi un appel au "dialogue" et à la "tolérance" réciproque au Tibet, mais un porte-parole du gouvernement chinois a répliqué jeudi que la tolérance "ne peut exister pour les criminels qui doivent être punis selon la loi".

La Chine, où la petite Eglise catholique est déchirée entre une branche clandestine fidèle au pape et une officielle soumise aux autorités politiques était au coeur du traditionnel chemin de croix du vendredi saint présidé par Benoît XVI au Colisée, dans le centre de Rome.

Les "méditations" rédigées à la demande du pape par le cardinal de Hong Kong Joseph Zen Ze-Kiun ont mis l'accent sur les "martyrs vivants du 21e siècle", victimes de "tous ceux qui détiennent l'autorité comme instrument de pouvoir et ne s'occupent pas de la justice".

Mais l'évènement le plus imprévu de ces célébrations pascales a été le baptême par Benoît XVI durant la veillée pascale de 2061572056-le-pape-baptise-sept-adultes-dont-un-musulman-converti
Magdi Allam, un journaliste italien d'origine musulmane connu pour ses polémiques contre l'islamisme.

Magdi Allam Magdi Allam, né en Egypte en 1952, éditorialiste au Corriere della Sera, a pris le prénom de "Cristiano" (Christan en italien).

Le porte-parole du Vatican Federico Lombardi a expliqué dans une note aux médias que "pour l'Eglise catholique toute personne qui demande à recevoir le baptême après une profonde recherche personnelle, un choix pleinement libre et une préparation adéquate a le droit de le recevoir".

Dans son rapport avec l'islam, le Vatican insiste sur l'importance de la liberté religieuse et notamment sur le respect du droit à changer de religion.

L'apostasie (le fait de renier sa religion) est interdite dans l'islam tel qu'il est professé par la plupart des théologiens musulmans, et peut être punie de mort dans certains pays.1996582832-pope-benedict-xvi-center-sprinkles-holy-water-around-the-altar

Dans le Corriere della Sera, Magdi Allam a remercié le pape d'avoir "lancé un message explicite et révolutionnaire à une Eglise qui jusqu'à présent a été trop prudente dans la conversion des musulmans", "par peur" de réactions violentes.

Le vice-président de la communauté musulmane italienne Yahya Pallavicini, l'un des interlocuteurs musulmans du Vatican, a exprimé son "respect" pour la décision de Magdi Allam mais sa "perplexité" sur le relief donné à ce baptême.

swiss-2guard
swiss-guard-looks-on-in-the-rain-during-massQue va faire l'Église Catholique

vatican_t

pour moi ?

 

Je me demande ?

 

Que vais-je faire pour

 

l'Église Catholique ?

 

§§§§§§§§§   

NON à la censure sur le net .

_CISEAUcensure

NON à l'intimidation sur le net .

_intimidation

 

 

internet_liberte_expression

 

 

 

 

 

 

censureVISAGE


 

Vos commentaires sur ce message ?

vos avis ,

vos réactions :

adresse Email :

 

acatoreflexion@yahoo.fr

 

Toutes les réactions sont publiées ,

à l'exception des mails vulgaires ou injurieux .

Un catholique mal informé ,

est un Catholique en danger !

 

 

23/03/2008

Angoisses,insultes,violences ,terrorisme pour des Millions de Chrétiéns dans le monde .

 

Angoisses,insultes,violences ,terrorisme pour des Millions de Chrétiéns dans le monde .

 

Plus d'un Milliard Cinq cent Millions de Chrétiens ont fêté Pâques ,mais des

dizaines de Millions de Chrétiens l'on fêté dans la souffrance ,la crainte de représailles, dans la crainte d'insultes ou de violences ?

AFP - il y a 53 minutesPARIS (AFP)


- ATTENTION -

AJOUTE les déclarations de l'archevêque de Canterbury,

 la mort d'une femme dans une église en Colombie ///


Sous la pluie au Vatican, au Saint-Sépulcre à Jérusalem ou dans une enclave chrétienne en Chine, des millions de chrétiens ont célébré Pâques dimanche, la plus importante fête du christianisme qui commémore la résurrection du Christ après sa mise à mort.

Au Vatican, le Pape Benoît XVI a appelé à des "solutions qui sauvegardent le bien et la paix" au Tibet, au Moyen-Orient et dans certaines régions d'Afrique.

Le chef de l'Eglise catholique a souhaité que "la force du renouveau du mystère pascal" se manifeste "dans toutes les parties du monde".

Devant des milliers de pèlerins réunis place Saint-Pierre sous une pluie battante, le pape a ensuite souhaité de bonnes fêtes de Pâques en 63 langues, un rituel retransmis par les télévisions de 67 pays qui a été suivi de sa traditionnelle bénédiction "urbi et orbi" ("à la ville et au monde").

Auparavant, des milliers de fidèles catholiques et protestants avaient célébré avec ferveur la résurrection du Christ à Jérusalem, dans le plus haut lieu saint du christianisme, le Saint-Sépulcre, où Jésus, selon la tradition, a été crucifié, inhumé, puis a ressuscité.

Le patriarche latin de Jérusalem, Mgr Michel Sabbah, qui, à 75 ans, a atteint l'âge de la retraite fixé par le Vatican, présidait aux cérémonies pour la dernière fois.

Présent dans cette ville, le vice-président américain Dick Cheney en a profité pour assister à une messe, célébrée par le père de l'ordre des Franciscains Peter Vasko dans la chapelle du monastère lazariste situé près du consulat des Etats-Unis.

En Grande-Bretagne, l'archevêque de Canterbury et chef de file de l'Eglise anglicane, Rowan Williams, a, lui, dénoncé dans son sermon pascal la "cupidité" de la société moderne, incapable de s'imaginer que son mode de vie "luxueux" ne pourra durer indéfiniment.

"Qu'il s'agisse de personnes qui s'emparent des choses de ce monde avec cette uniformité répétitive et frustrante dont nous avons déjà vu qu'elle est en fait la marque d'un ennui intérieur; ou de la cupidité des sociétés qui partent du principe qu'elles en auront toujours assez pour satisfaire leurs désirs - assez de pétrole, assez de pouvoir, assez de territoire -, le même fantasme est à l'oeuvre", a-t-il déclaré.

Au Soudan, pays majoritairement peuplé de musulmans où une importante minorité chrétienne continue de souffrir de discriminations, des dizaines de milliers de chrétiens se sont rassemblés à Khartoum.

Célébrer Pâques est l'occasion de "réfléchir aux souffrances de notre communauté", a assuré à l'AFP le père Sylvestre Thomas, responsable de la Cathédrale de tous les saints de la capitale soudanaise.

A Moscou, les catholiques, minoritaires en Russie où la majorité est orthodoxe, ont célébré Pâques en la cathédrale de l'Immaculée conception.

Le patriarche de l'Eglise orthodoxe russe Alexeï II, dont l'Eglise fêtera Pâques le 27 avril conformément au calendrier julien, avait adressé samedi à Benoît XVI un message lui souhaitant joie, santé et l'aide de Dieu, selon l'agence Interfax.

A Séoul, quelque 20.000 croyants de différentes Eglises chrétiennes ont participé pour leur part à une cérémonie devant l'hôtel de ville.

Enfin, en Chine, l'église catholique tibétaine de Cizhong, une enclave chrétienne de moins de 1.000 âmes aux portes de l'Himalaya dans une région majoritairement bouddhiste, a dispensé un service minimum.

Les autorités de la préfecture tibétaine de Diqing ont en effet demandé aux responsables de l'Eglise catholique de n'accepter qu'une centaine de personnes à la messe.

 Elles n'ont pas donné de raison, mais les événements au Tibet semblent avoir pesé dans la décision.

Par ailleurs, un début d'incendie a provoqué un mouvement de panique dans une église de Soacha, ville limitrophe de Bogota, où une femme de 72 ans est morte écrasée.

 Douze personnes ont été blessées dans cette bousculade.

Ne réfléchissez pas !
Citoyens !
Taisez-Vous !_-censure01
chut


Vos commentaires sur ce message ?

vos avis ,

vos réactions :

adresse Email :

 

acatoreflexion@yahoo.fr

 

Toutes les réactions sont publiées ,

à l'exception des mails vulgaires ou injurieux .

Un catholique mal informé ,

est un Catholique en danger

Intimidation_2_small

 

Non à l'intimidation !

 

Non à la censure !

 

À faire circuler sans

modération !

 

ist2_CENSURE NON1615336_censure

 

 

Le Pape baptise sept adultes, dont le journaliste Magdi Allam;

Le Pape baptise sept adultes,

 dont le journaliste Magdi Allam;

BENOIT169503

http://fr.news.yahoo.com/rtrs/20080323/tts-pape-baptemes-ca02f96.html

 Jésus-Christ,

arton193


Par Philip Pullella Reuters -

Dimanche 23 mars,

 09h59CITE DU VATICAN

 - Le Pape Benoît XVI a baptisé sept adultes samedi à Rome lors de la veillée pascale, dont l'ancien musulman d'origine égyptienne Magdi Allam, l'un des journalistes les plus connus et controversés d'Italie.


Le Pape baptise traditionnellement les nouveau-nés le 1er janvier et des adultes convertis au catholicisme lors de la veillée pascale, qui célèbre le passage de la mort du Christ à sa résurrection.

Magdi Allam, qui est âgé de 55 ans, est vice-directeur du Corriere della Sera.

2061572056-le-pape-baptise-sept-adultes-dont-un-musulman-converti

 L'un des intellectuels les plus connus de la Péninsule, il est un critique virulent de l'extrémisme islamique et un farouche défenseur d'Israël. Il est protégé par une escorte policière en raison des menaces qu'il a reçues.

Allam avait défendu le discours du pape en 2006 à Regensburg, en Allemagne, que de nombreux musulmans avaient perçu comme dépeignant l'islam comme une foi violente.

Sa conversion au christianisme était un secret bien gardé et le Vatican ne l'a révélée que moins d'une heure avant le début de la veillée, dans un communiqué.

"Pour l'Eglise catholique, toute personne qui demande à recevoir le baptême après une profonde recherche personnelle, un choix pleinement libre et une préparation adéquate, a le droit de le recevoir", a déclaré le Vatican.

Tous les nouveaux venus, a-t-il ajouté, sont "également importants devant l'amour de Dieu et bienvenus dans la communauté de l'Eglise".

Allam, qui vit en Italie depuis 35 ans, avait toujours dit qu'il n'était pas un musulman très fervent.

 Mais sa conversion au catholicisme est tout de même une surprise.

"Ce qui m'étonne, c'est l'importance que le Vatican a donnée à cette conversion", a déclaré Yaha Sergio Yahe Pallavicini, vice-président de la communauté religieuse islamique italienne.

La veillée pascale est la première des trois messes présidées par le pape lors des fêtes de Pâques, les plus importantes du calendrier liturgique de l'Eglise catholique.

Benoit XVI célèbrera la messe dimanche matin place Saint-Pierre avant de donner sa bénédiction "urbi et orbi" (à la ville et au monde).

Version française Jean-Stéphane Brosse

 Que va faire l'Église Catholique

vatican_t

pour moi ?

 

Je me demande ?

 

Que vais-je faire pour

 

l'Église Catholique ?

 

§§§§§§§§§   

NON à la censure sur le net .

_CISEAUcensure

NON à l'intimidation sur le net .

_intimidation

 

 

internet_liberte_expression

 

 

 

 

 

 

censureVISAGE


 

Vos commentaires sur ce message ?

vos avis ,

vos réactions :

adresse Email :

 

acatoreflexion@yahoo.fr

 

Toutes les réactions sont publiées ,

à l'exception des mails vulgaires ou injurieux .

Un catholique mal informé ,

est un Catholique en danger !

 

 

16/03/2008

Le Pape célèbre la messe du dimanche des Rameaux

 

 RAMEAUicpshmj69160308134352photo01

Le Pape célèbre la messe du dimanche des Rameaux .

RAMEAUXi1205683806120201022

http://cf.news.yahoo.com/s/capress/080316/monde/vatican_pape_rameaux_1

dimanche 16 mar, 12 h 10

Associated Press


CITE DU VATICAN-

Le Pape Benoît XVIBENOITXVIart_large_275916
a célébré la messe du dimanche des Rameaux, fête qui commémore l'entrée triomphale de Jésus dans Jérusalem et ouvre la Semaine sainte.

Au début de la cérémonie,

 le souverain pontife a sanctifié des rameaux et branches d'olivier avec de l'eau bénite,

 puis a traversé la place St-Pierre de Rome, vêtu d'une tenue liturgique brodée de rouge et or et tenant un rameau à la main.

Dans son homélie,

 le pape a rappelé aux fidèles que,

 lors de la Semaine sainte,

 ils devront se souvenir du

 "drame le plus sublime de l'Histoire,

 qui est le drame de notre salut".

Le dimanche des Rameaux

marque le coup d'envoi

de la Semaine sainte

qui s'achèvera dimanche prochain,

 jour de la fête de Pâques,

 commémorant la résurrection du Christ,arton193

 date la plus solennelle du calendrier liturgique

catholique.

 L'autre point culminant de la semaine

sera le Vendredi saint,

qui marque la crucifixionCDRE1006

et la mort du Christ.

Que va faire l'Église Catholique

vatican_t

pour moi ?

 

Je me demande ?

 

Que vais-je faire pour

 

l'Église Catholique ?

 

§§§§§§§§§   

NON à la censure sur le net .

_CISEAUcensure

NON à l'intimidation sur le net .

_intimidation

 

 

internet_liberte_expression

 

 

 

 

 

 

censureVISAGE


 

Vos commentaires sur ce message ?

vos avis ,

vos réactions :

adresse Email :

 

acatoreflexion@yahoo.fr

 

Toutes les réactions sont publiées ,

à l'exception des mails vulgaires ou injurieux .

Un catholique mal informé ,

est un Catholique en danger !